Télégrammes : TV5-Monde protégé par Airbus DS, Internet sous la coupe d’un DDoS, Valls n’est pas contre le Wifi public, Orange Luxembourg et Mobistar s’interconnectent

CyberguerreMobilitéOperateursPolitique de sécuritéRégulationsRéseauxSécuritéSurveillance
2 1 Donnez votre avis

Si, à deux jours de la fin de la COP21, le texte d’accord reste inabouti, les télégrammes du soir sont, eux, bien achevés.

  • TV5 Monde protégé par Airbus Defense and Space. Après la cyberattaque d’avril dernier, la chaîne de télévision s’est remise doucement. Yves Bigot avait expliqué lors de la présentation du plan Cybersécurité du gouvernement, les difficultés rencontrées par les exigences de sécurité. « La mise en place de règles de cybersécurité provoque des gênes dans notre travail, comme ne pas avoir de WiFi, ne pas connecter des clés USB, parfois pas de messagerie pendant 24 à 48 h. » Aujourd’hui, on apprend que TV5 Monde a signé un accord avec Airbus Defense and Space pour protéger son système d’information. Des sondes Keelback Net ont été installées sur l’IT de la chaîne au mois de juin dernier. Ces solutions ont pour but de détecter les intrusions, l’analyse de paquets en profondeur (deep packet inspection) et la capture de trafic brut pour analyser les malwares.
  • Internet victime d’une attaque DDoS. L’événement est passé inaperçu et l’impact relativement limité. Il n’en reste pas moins préoccupant. La semaine dernière, les 13 serveurs DNS racines de l’Internet ont fait l’objet de deux attaques DDoS (Distributed Denial of Service), les 30 novembre et 1er décembre. Environ 5 millions de requêtes étaient envoyées par seconde vers les serveurs ciblant deux domaines uniques, un pour chaque attaque. Résultats, trois serveurs ont subi des ralentissements, explique Root-servers.org qui réunit les opérateurs chargés de l’administration des 13 piliers de l’Infrastructure du Net. Si l’organisation se garde d’évoquer une attaque DDoS, elle parle d’un événement inhabituel « marqué par le fait que les adresses source ont été largement et uniformément distribuées, tandis que le nom de la requête ne l’était pas ». Root-Server n’a cependant pas réussi à déterminer l’origine de l’attaque.
  • Valls ne veut pas interdire le Wifi public. Dans le cadre des opérations de lutte antiterroristes, une note interne du ministère de l’Intérieur révélée par Le Monde indiquait les les nouvelles demandes en matière de surveillance des réseaux électroniques des services de sécurité de l’Etat. Y figurerait notamment l’interdiction du WiFi public, le blocage des communications par le système d’anonymisation Tor, ou l’obligation d’intégrer des backdoors pour les applications de VoIP comme Skype. Mais, sur BFMTV et RMC, le Premier ministre a indiqué aujourd’hui « ne pas avoir entendu parler » d’une demande de la police d’interdire l’exploitation des réseaux Wifi ouverts. Manuel Valls a également précisé qu’il n’était pas favorable à l’interdiction de Tor. Dans ce dernier cas, cette demande serait néanmoins difficile à appliquer techniquement.
  • Orange s’interconnecte à Mobistar. Orange Luxembourg et son homologue belge Mobistar annoncent avoir passé un accord d’interconnexion à la frontière des deux pays. Cet accord apportera aux clients respectifs des deux opérateurs une continuité de la communication lorsque ceux-ci passent la frontière et basculent donc d’un réseau à l’autre. Une première en Europe, annoncent les deux acteurs. D’autre part, les conditions tarifaires du réseau d’origine seront maintenues lorsque l’utilisateur basculera sur l’infrastructure de l’autre opérateur. Une manière d’éviter les mauvaises surprises à quelque 60 000 voyageurs transfrontaliers réguliers.
Crédit photo : Aleksandar Mijatovic-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur