150 millions d’abonnés 5G en 2021

Gestion des réseauxM2MMobilitéRéseauxSmartphonesTablettes
4 10 Donnez votre avis

En à peine un an, la 5G comptera des dizaines de millions d’utilisateurs dans le monde. Des objets connectés, principalement.

La 5G est encore loin d’être une réalité qu’Ericsson estime déjà le nombre de ses futures souscriptions à l’échelle mondiale dès la première année de son lancement. Selon le Mobility Report du troisième trimestre 2015 de l’équipementier suédois, la 5G servira pas moins de 150 millions d’abonnement dès 2021 dans le monde.

Au-delà des performances en matière de débits, qui raviront les amateurs de streaming vidéo et contenteront la vidéo communication en mobilité, le futur réseau mobile « permettra de nouveaux cas d’utilisation liées à l’Internet des objets, commente Rima Qureshi, vice-président responsable stratégie chez Ericsson. Par exemple, Ericsson a construit un banc d’essai pour appliquer des fonctions réseau 5G et l’analyse des données dans le cadre des transports en commun, afin d’économiser les ressources, réduire la congestion et l’impact environnemental. La transformation des TIC va s’accentuer dans l’industrie au fur et à mesure que la 5G deviendra réalité dans les années à venir. »

Les objets connectés, premiers abonnés 5G

Autrement dit, une grosse partie des premiers abonnés à la 5G risque fort bien d’être des objets connectés aux services des secteurs verticaux. La Corée du Sud, le Japon, la Chine et les Etats-Unis devraient figurer comme les premières régions où l’exploitation de la 5G, par les objets et les humains, marqueront les démarrages les plus rapides dans le monde. Une tendance portée par le fait que des lancements sous forme de tests grandeurs nature y sont attendus en amont des premières offres commerciales 5G attendues à l’horizon 2020.

Plus proche de la réalité du marché d’aujourd’hui, le rapport estime à 7,3 milliards d’abonnements mobiles au troisième trimestre 2015, pour environ 4,9 milliards d’abonnés. Un écart qui s’explique par la comptabilité maintenue des lignes inactives mais aussi l’usage de multiples terminaux par utilisateur (plusieurs téléphones ou cartes SIM en Afrique pour profiter des meilleures conditions tarifaires, la multiplication des tablettes en plus des smartphones dans les pays industriels, etc.). Globalement, le marché s’est élargi de 87 millions nouveaux abonnements sur le trimestre, ce qui correspond à une croissance annuelle de 5% environ. Principalement en Inde (+13 millions), Chine (7 millions), aux Etats-Unis (6 millions), en Malaisie (5 millions) et au Nigéria (4 millions).

8,5 Go de données par smartphone par mois

Au cours du 3e trimestre, les smartphones ont constitué 75% des ventes de terminaux mobiles contre 70% un an plus tôt. Ericsson estime que ces téléphones capables d’exploiter les services Internet mobile dépasseront les mobiles de base dès 2016. Les abonnements aux haut et très haut débits mobiles progressent d’ailleurs de 25% par an. 160 millions de nouveaux utilisateurs sont venus grossir les rangs de la 3G et la 4G au cours du trimestre. Dont 120 millions en 4G/LTE qui regroupe aujourd’hui environ 850 millions de lignes au total dans le monde.

La croissance va se poursuivre au fil des ans. Les abonnements broadband mobiles s’élèveront à 7,7 milliards en 2021 (dont 4,1 milliards en 4G) sur un total de 9,1 milliards de lignes sans fil. L’Asie-Pacifique s’inscrira comme le principal moteur de cette croissance (avec près de 1,6 milliard d’abonnements nouveaux), suivi des économies émergentes : +740 millions en Afrique et Moyen-Orient, +270 millions en Amérique latine, +200 millions en Europe de l’Est. Relativement saturés, l’Europe comme les États-Unis se contenteront chacun d’une hausse de 130 millions. Chacun des quelque 6,4 milliards de smartphone consommera alors 8,5 Go de données par mois en moyenne contre 1,4 Go aujourd’hui. Le volume consommé par tablette s’élèvera pour sa part à 9,7 Go en moyenne, contre 2,6 Go en 2015. Faut-il préciser que les contenus vidéo compteront pour 70% de ce trafic mobile en 2021 contre 50% aujourd’hui ?

Ericsson Mobile Report 2015T3


Lire également
La 5G génèrera 65 milliards de dollars pour les opérateurs en 2025
Ericsson booste la 4G avec des technologies 5G
L’Europe et la Chine s’accordent sur la 5G

crédit photo © bikeriderlondon – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur