Télégrammes : Android One chez Xiaomi, Dataiku lève 28 millions de dollars, Chrome 61 met l’accent sur la sécurité

CloudData & StockageDatavizMobilitéNavigateursPoste de travailSécuritéSmartphones

Que la SNCF soit « réinventée » ou pas, les télégrammes du soir n’ont pas besoin de prendre le train pour arriver chez nos lecteurs.

Android One par Xiaomi. Après HTC, Samsung, LG ou encore Huawei, Google ajoute un nouveau partenaire à sa liste de constructeurs chargés de produire les smartphones maison. Mountain View a sélectionné le chinois Xiaomi pour fournir le prochain Android One, le Mi A1. Tout en métal, ce smartphone de milieu de gamme embarque un double capteur 12 millions de pixels (zoom optique x2 et grand angle), un écran courbe 5,5 pouces, un processeur octo-cœur Snapdragon 625 épaulé de 4 Go de RAM et 64 Go de stockage (extensible à 128 en microSD), et un lecteur d’empreintes digitales. Il est proposé à 234 dollars mais n’est destiné qu’au marché indien dans un premier temps. Rappelons que, lancés en 2014, les Android One se destinent aux marchés émergents en priorité.

28 millions de dollars pour Dataiku. L’éditeur français de la plateforme logicielle d’analyse prédictive Dataiku Data Science Studio (DSS) vient d’annoncer une levée de fonds de 28 millions de dollars (23,5 millions d’euros) auprès de Battery Ventures avec la participation des investisseurs historiques (FirstMark, Serena Capital et Alven Capital). Le spécialiste de la data science entend renforcer ses effectifs commerciaux et techniques en France et à l’international et d’accélérer le développement de sa plate-forme logicielle. Dataiku compte une centaine de collaborateurs dont une vingtaine à New York où la société a installé son siège. Il s’agit du deuxième tour de table pour la société qui avait levé 13 millions d’euros l’an dernier.

Chrome 61 renforce sa sécurité. Google vient de lancer Chrome 61 pour Windows, Mac et Linux. Au-delà des 21 failles de sécurités corrigées, la nouvelle itération introduit quelques innovations comme l’intégration du Javascript natif, les API Payment Request (pour faciliter le règlement des achats en ligne), Web Share et WebUSB visant à lier les applications web à des périphériques USB. D’autre part, Chrome quittera automatiquement le mode plein écran à l’ouverture d’une boite de dialogue en Javascript. Une fonctionnalité qui vise à lutter contre les tentatives d’arnaque faisant croire que le PC est bloqué.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur