+2,7 % en 2017 : la dépense IT freinée par les incertitudes politiques

DSIEditeurs de logicielsProjetsSSII

L’année 2017 sera florissante pour la dépense IT mondiale, selon le Gartner. Mais moins que ce que le cabinet avait anticipé dans un premier temps. La faute aux incertitudes politiques.

C’est une croissance confortable que devrait connaître la dépense IT en 2017, mais une croissance moins importante que celle qu’anticipait encore récemment le Gartner. Le cabinet d’étude américain pronostique désormais une progression de 2,7 % des investissements des entreprises et des ménages en 2017 (à 3 500 milliards de dollars environ), contre 3 % précédemment. L’amélioration reste toutefois nette par rapport à 2016, où Gartner enregistre une contraction de la dépense IT (- 0,6 %).

« 2017 était supposé être une année de rebond de la dépense IT. Quelques tendances majeures ont convergé, comme le Cloud, la Blockchain, l’économie digitale ou l’intelligence artificielle. Normalement, cela devrait amener la dépense IT bien plus haut qu’une croissance de 2,7 %, explique John-David Lovelock, vice-président de la recherche au Gartner. Cependant, certaines incertitudes politiques sur les marchés globaux ont favorisé une approche plus attentiste poussant de nombreuses entreprises à revoir leurs investissements IT. »

gartner-forecastC’est la première fois qu’un cabinet d’études évoque l’impact des récents événements politiques (citons pêle-mêle, le Brexit, l’élection de Donald Trump, la politique de la Russie, les conflits territoriaux en Mer de Chine…) sur la dépense IT. En France, le Syntec Numérique a, lui, prévu une croissance du secteur des logiciels et services de 3 % sur 2017, contre 2,8 % en 2016. Et ce, même s’il s’agit d’une année électorale, souvent peu porteuse pour l’investissement.

Le PC toujours à l’arrêt

Selon le Gartner, la dépense IT mondiale devrait d’ailleurs avant tout être entraînée par le logiciel et les services, qui connaîtraient, en 2017, des croissances respectives de 6,8 et 4,2 %. A eux deux, ces secteurs pèsent environ 1 360 milliards de dollars. Soit environ le poids des seuls services de communication, dont la progression serait, elle, bien plus modérée sur l’année qui s’ouvre (+ 1,7%). De leur côté, les ventes de systèmes pour les datacenters connaîtraient une année dans la moyenne (+2,6 %), grâce aux dépenses des géants du Cloud.

Mais le principal manque de dynamisme vient des ventes de terminaux. Après une année 2016 noire (- 8,9 %), Gartner prévoit deux crus marqués par la stagnation (+ 0,1 % en 2017 et 0% en 2018). En recul quasi-continu depuis 2012 (année du lancement de Windows 8), les ventes de PC devraient encore se tasser légèrement en 2017, avant de rebondir en 2018.

A lire aussi :

Dépenses IT : retour à la croissance en 2017

Les DSI sommés de mieux mesurer ce qu’ils dépensent

Les dépenses IT en 2016 entrent dans l’ère du bimodal

Crédit photo : alphaspirit / Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur