Ericsson engrange les contrats sur la 5G

Gestion des réseauxMobilitéProjetsRéseaux
1 9 Donnez votre avis

A l’occasion de sa conférence annuelle, Ericsson a annoncé avoir signé 21 contrats de réseaux 5G, à ce jour.

Ericsson se revendique comme le premier équipementier 5G aujourd’hui et entend bien le faire savoir. A l’occasion de sa conférence annuelle, qui s’est tenue à Stockholm mercredi 13 avril, l’entreprise suédoise a annoncé avoir signé 21 contrats de déploiement de réseaux 5G. Alors même que les normes technologiques qualifiant la future infrastructure mobile ne seront pas énoncées avec 2017, voire 2018, et que les premiers lancements commerciaux sont programmés pour 2020. Ce qui n’a pas empêché AT&T, China Mobile, SK Telecom, TeliaSonera, T-Mobile US ou encore Verizon, parmi d’autres, de signer avec Ericsson.

Selon le PDG Hans Vestberg, l’entreprise a commencé les déploiements de sa troisième génération de bancs d’essais 5G qui ont permis d’établir des liaisons à 28 Gbit/s. Ces plates-formes de test permettent à l’équipementier de démontrer comment les industries verticales comme les services publics, le secteur automobile ou encore plus largement l’industrie pourront tirer parti des capacités du futur réseau mobile. Et, au passage, de mieux partager la vision technologique d’Ericsson auprès des organismes de normalisation. Sara Mazur, responsable de la recherche, a rappelé l’importance que l’équipementier accordait à l’innovation en investissant 32,8 milliards de couronnes suédoises (près de 3,6 milliards) en R&D en 2015 et un portefeuilles de plus de 39 000 brevets.

Leader dans 5 secteurs

Si « notre stratégie de la société en réseau nous oblige à exceller dans notre cœur de métier et d’établir une position de leader dans des domaines ciblés […] nous continuerons à créer de nouvelles opportunités de croissance », a déclaré Hans Vestberg. Opportunités qui passent par le Cloud, les réseaux IP, l’IPTV, l’OSS/BSS, et Industry & Society en marge des activités télécoms. L’équipementier entend bien occuper les premières places du marché de ces cinq secteurs cibles.


Lire également
Nokia, Ericsson et Huawei : la 5G en ordre dispersé à Barcelone
Ericsson et TeliaSonera installeront la 5G à Stockholm en 2018
Ericsson booste les réseaux 2G, 3G et 4G


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur