3GSM : le marché demande plus d’autonomie et de miniaturisation

Régulations

Cela devient un leitmotiv, et le salon 3GSM 2006 de Barcelone n’échappe pas à la règle: le marché du téléphone portable demande aux industriels de fournir plus de performance avec moins de ressources…

Les capacités d’intégration des semi-conducteurs continuent de croître, bien sûr, bien que l’on ait annoncé la fin de la « loi de Moore » selon laquelle la performance doublait tous les 18 mois à taille égale. Toutes les astuces technologiques issues des laboratoires sont donc utilisées pour consommer moins de puissance électrique.

Le champion du « low power » dans le GPS semble bien être Nemerix. Petite société internationale dont le siège se trouve à Manno, en Suisse, elle annonce une consommation de 25 mW pour un chipset GPS, alors que ses concurrents consomment environ 3 à 4 fois plus. Au salon 3GSM de Barcelone, Nemerix présente son nouveau processeur NJ2020, destiné aux applications A-GPS (Assisted-GPS, solution de positionnement pour applications Indoor). En privilégiant l’option « produits plus simples mais plus fiables et plus petits« , Nemerix donne peut-être le ton pour de nouveaux composants se limitant aux fonctionnalités essentielles mais privilégiant la robustesse. Avec un effectif de 60 personnes, Nemerix fait partie de cette nouvelle génération d’entreprises « fabless » (sans usine, la production des circuits étant sous-traitée) et annonce une croissance phénoménale de ses ventes, qui devraient passer de 3 millions de chips en 2005 à plus de 12 millions en 2006. Toutes les infos sur le 3GSM: lisez notre dossier


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur