4.4BSD adapté aux puces MIPS PIC32

ComposantsLogicielsOpen SourceOSPoste de travail
chipkit-wifire-board
5 3 Donnez votre avis

LiteBSD s’invite sur les composants PIC32MZ, des microcontrôleurs MIPS 32 bits performants : 330 DMIPS et 512 ko de RAM.

Si vous êtes un habitué de nos colonnes, ce titre doit vous paraître familier. Nous avons en effet évoqué récemment la disponibilité d’un OS de type 2.11BSD sur certains microcontrôleurs PIC32MX équipés de 128 Ko de RAM et 512 Ko de flash. Voir à ce propos notre article « PIC32 + RetroBSD : nouveau couple gagnant des objets connectés ? »

Imagination Technologies met aujourd’hui en lumière un autre projet d’UNIX Open Source dédié à des microcontrôleurs pourvus de cœurs MIPS 32 bits. LiteBSD est une variante de 4.4BSD adaptée au PIC32MZ, un processeur MIPS 32 bits cadencé à 200 MHz, proposant 512 Ko de RAM et 2 Mo de flash.

De quoi disposer de 200 Ko de RAM utilisateur (extensible via l’utilisation de mémoire virtuelle), contre 64 Ko (non extensible) pour RetroBSD sur base PIC32MX. Le tout avec un riche jeu d’entrées sorties (dont de l’USB 2.0 et de l’Ethernet à 10/100 Mb/s).

330 DMIPS, MMU et fonctions DSP

A 200 MHz, ce composant propose une puissance de 330 DMIPS. De quoi assurer des projets plus massifs qu’avec le PIC32MX795, qui ne propose que 105 DMIPS du haut de ses 80 MHz. Chose d’autant plus vraie que le PIC32MZ intègre des fonctions issues du monde des DSP. La série EF ajoute même une unité de traitement des nombres flottants (en simple et double précision).

Une pile TCP/IP complète est proposée avec cette offre. Un pilote Ethernet est également de la partie, alors que le support Wi-Fi (présent sur certaines cartes PIC32MZ) est en cours de mise au point. Dernier point intéressant, les projets RetroBSD et LiteBSD se sont récemment rapprochés, afin d’assurer une meilleure interopérabilité du code. Petit à petit, c’est une plate-forme embarquée complète qui est en train de voir le jour sur les puces MIPS 32 bits de Microchip.

À lire aussi :
NetBSD 7.0 passe à l’offensive sur les puces ARM
OpenBSD 5.8 s’intéresse aux puces MIPS multicœurs
Open source : DragonFly BSD 4.0 s’attaque aux machines 64 bits à 256 processeurs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur