4G : Free bascule son forfait mobile à 50 Go

4GMobilitéOperateursRéseaux
Free mobile SIM cube (crédit photo @ Free)
6 5 Donnez votre avis

Free décuple le volume des données de son offre Internet mobile sans toucher au prix de son forfait. Nouveau coup dur pour la concurrence ?

A peine ses (bons) résultats semestriels dévoilés, Free fait évoluer son offre mobile. Son forfait 4G passe ainsi de 20 à 50 Go de données mobiles mensuelles dans son offre à 19,99 euros (ou 15,99 euros pour les abonnés Freebox qui souscrivent à l’option) dont le prix reste inchangé. Et toujours sans engagement.

« Les abonnés à ce forfait bénéficient ainsi du plus grand fair use du marché grand public disponible en couverture 4G  », se félicite la filiale d’Iliad. Il est vrai que la mise à jour du forfait permet à Free de dépasser l’offre de Bouygues qui propose 40 Go de données mais à un prix plus de trois fois plus élevé que celui de son concurrent (près de 70 euros). Si SFR propose le même volume pour moins de 30 euros, l’offre est réservée aux abonnés des services fixes de Numericable-SFR. Et Orange ne semble visiblement pas chercher à entrer dans la danse des gros forfaits avec une offre qui plafonne à 12 Go (pour 50 euros).

Faire le plein de clients

Certes, les concurrents de Free pourront mettre en avant la 4G+ pour se distinguer par l’agrégation de leurs différentes bandes de fréquences mobiles (ce que, faute de licence supplémentaire, Free ne peut pas offrir pour le moment). Où encore l’offre de services intégrés dans le forfait (musique, presse, trafic routier…) ou les appels vers l’international au-delà de la couverture européenne désormais incluse chez Iliad. Il n’en reste pas moins que Free vient de placer la barre un cran plus haut sur l’offre Internet mobile en France. La concurrence suivra-t-elle ?

Les 50 Go, qui s’appliquent aux abonnés actuels comme aux nouveaux, vise à attirer toujours plus de clients sur le forfait à 20 Go. Free poursuit en effet sa conquête du marché en parallèle à la construction de son réseau. L’opérateur frôle les 11 millions d’abonnés mobiles (sans néanmoins préciser la répartition entre ses deux forfaits mobiles) et revendique 50% de la population couverte avec son réseau 4G. Lequel devrait s’étendre à 60% d’ici la fin de l’année « avec 4 ans d’avance sur l’engagement pris dans sa licence », souligne l’entreprise de Xavier Niel. Mais néanmoins encore loin derrière les plus de 70% revendiqués par Orange et Bouygues Telecom aujourd’hui. Mais, visiblement, Free entend combler le différentiel par une offre data soutenue. A quand les 100 Go ?


Lire également

Iliad : moisson d’abonnés et concurrence maîtrisée

4G : Free a le premier réseau 2600 MHz de France… sur le papier
Les enjeux techniques et stratégiques des enchères sur le 700 MHz


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur