4G : Orange commence le déploiement de son réseau 1800 MHz

4GMobilitéOperateursRégulationsRéseaux
Orange lance sa 4G aux particuliers sur 50 villes
1 2 Donnez votre avis

Selon l’ANFR, Orange a déployé 37 sites 4G en 1800 MHz pour test. L’opérateur ne les exploitera pas avant mai 2016.

Le nombre de supports 4G effectivement en service a dépassé les 18 000 au 1er août 2015 sur le territoire français (dont 113 en Nouvelle Calédonie, seul territoire d’outre mer disposant du très haut débit mobile). Soit un total de 22 169 antennes aujourd’hui allumées (un support pouvant accueillir plusieurs points de connexion 4G) pour 27 155 autorisations accordées par l’ANFR (Agence nationale des fréquences).

Le nombre d’autorisations accordées par l’Agence affiche une hausse de près de 1,4 % en juillet par rapport à juin, inférieure aux 2,16 % des sites actuellement exploités pour transporter les données mobiles à plusieurs dizaine de mégabits par seconde. Les hausses sont principalement tirées par le déploiement des réseaux 800 MHz (+2,9% en terme d’autorisations accordées à 11 761 supports) face aux infrastructures 2600 MHz (+1,6% et 14 722 sites) et 1800 MHz (+0,6%, 7 123 sites).

37 supports 1800 MHz pour Orange

Notons que, Bouygues Telecom était, avec OPT Nouvelle Calédonie, les seuls opérateurs à exploiter cette bande de fréquences pour la 4G. Ils sont aujourd’hui rejoints par Orange qui vient d’obtenir 37 autorisations de sites en 1800 MHz. « Ces stations sont expérimentales, elles ne pourront donner lieu à une mise en service qu’à compter du 25 mai 2016, conformément aux décisions de l’Arcep », indique l’ANFR. Free, à qui l’Autorité des télécoms attribuait fin 2014 une autorisation d’utilisation de fréquences de 5 MHz dans la bande des 1800 MHz, pourrait être le prochain à les rejoindre.

C’est également Orange qui tire le plus vers le haut l’activation des fréquences 800 MHz. L’opérateur historique a allumé 169 nouvelles antennes 800 MHz (+3,7% d’un mois sur l’autre pour un total de 4 699) quand Bouygues Telecom en active 103 (mais +5,8% de son parc de 1 864) et Numericable-SFR 72 (+2,3% pour 3 171). Alors que les dirigeants du nouveau SFR ne cessent de répéter leur ambition de rattraper leurs concurrents en matière de couverture 4G du territoire (notamment), Numericable-SFR n’apparait pas sur le papier comme l’opérateur le plus dynamique en terme de déploiements (ce qui n’est peut-être pas étranger à la fuite de ses abonnés). D’autant que la filiale d’Altice n’a activé aucune nouvelle antenne de ses 940 points de connexion en 2600 MHz (mais les autorisations restent en hausse de 39 sites à 1 065) contre 5 565 supports chez Orange (+37 pour 0,6% de hausse) et 1 074 (+2) chez Bouygues Telecom. De son côté, Free maintient la tête de la hausse du déploiement du 2600 MHz avec 267 nouvelles activations (+6,7%) pour un total de 4 258 (et près de 6 500 autorisations, toujours bien supérieure aux 4 458 de SFR).

Bouygues Telecom s’emmêle dans ses déclarations 1800 MHz

A noter que Bouygues Telecom a déclaré 6 080 antennes 1800 MHz en service contre… 6 083 le mois précédent. Le soleil de juillet aurait-il trop tapé sur la tête des administrateurs réseau ? Le syndrome SFR qui s’était emberlificoté dans ses déclarations en juin touche aujourd’hui visiblement la filiale télécoms de Bouygues. A la décharge de cette dernière, le nombre de sites 1800 MHz autorisés s’affiche pour sa part toujours en hausse, en l’occurrence de 39 nouveaux supports pour un total de 7 046.


Lire également

4G : Free a le premier réseau 2600 MHz de France… sur le papier
4G : 80% de la population couverte en France début 2015
Qualité des réseaux mobiles : Orange en tête, SFR et Bouygues ex aequo, Free en queue


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur