4G : SFR relègue Orange à la troisième place des sites 4G en France

4GMobilitéOperateursRégulationsRéseaux

SFR détient désormais plus de sites 4G en service qu’Orange. La filiale d’Altice s’attaque maintenant à Bouygues Telecom.

C’est fait ! SFR a dépassé Orange en nombre de sites 4G en service au 1er février 2017 en métropole. Avec 506 nouveaux points hauts activés le mois dernier, la filiale d’Altice exploite 10 341 supports pour son réseau LTE. Contre 10 335 pour l’opérateur historique qui s’est limité à 297 activations de sites. Soit encore moins que Bouygues Telecom qui, avec 447 supports allumés courant janvier, entend conserver sa première place en nombre d’antennes LTE avec aujourd’hui 11 047 sites actifs, selon les dernières données de l’ANFR (l’agence nationale des fréquences).

Mais pour combien de temps ? SFR, qui déclare couvrir 81% de la population en 4G aujourd’hui contre 85% chez Bouygues Telecom et 88% chez Orange, vise les 90% pour la fin de l’année. Comme ses concurrents. Certes, la couverture d’un territoire (et encore moins sa qualité) ne se mesure pas uniquement au nombre d’antennes déployées mais Michel Paulin, le directeur général de SFR, a récemment confirmé l’intention du groupe à poursuivre les investissements massifs et maintenir le déploiement à marche forcée. Objectif : couvrir 99% de la population en 4G en 2018. Pour l’heure, Bouygues Telecom mène la danse avec 12 936 sites LTE autorisés devant les 12 285 de SFR, les 11 485 d’Orange et les 10 023 de Free. Notons cependant que SFR n’a obtenu que 29 autorisations en janvier contre 382 pour Bouygues Telecom, 269 pour Orange et 202 pour Free.

31 626 sites 4G en France

Free, qui s’est fait re-distancer par SFR en mai dernier, a activé 248 sites courant janvier et en exploite aujourd’hui 7 816. La filiale d’Iliad met les bouchées doubles sur le 700 MHz, sa seule bande de fréquence basse, avec 152 mises en service pour un total de 388 actifs (sur 592 autorisés). C’est le seul opérateur à exploiter ces fréquences en or à l’exception de Bouygues Telecom qui n’a pas évolué depuis l’ouverture de ses 3 sites en avril 2016.

Au total, 31 626 sites 4G sont autorisés en France (dont 1 121 en Outre Mer) et 28 056 exploités (1068 au-delà de la métropole). Les mises en services restent plus élevées que les demandes d’autorisation. Elles ont respectivement augmenté de 3,7% (5,5% le mois dernier) et 1,5% (2,3% précédemment). En 4G, les autorisations se répartissent entre les bandes 800 MHz avec 22 967 sites (en hausse de 1,7%), 2600 MHz pour 20 606 sites (+1,1%), 1800 MHz sur 17 887 sites (+3,6%) et les 700 MHz qui, si elles bénéficient de la plus forte progression (+23,1%) ne comptent pour l’heure que 591 points hauts alors que l’exploitation pleine de cette bande ne sera possible sur l’ensemble du territoire qu’en avril 2019.


Lire également
Plus de 2 600 centres-bourgs en zones blanches couverts en 3G
THD : l’ANFR teste les « petites antennes » mobiles à Annecy
Près de 30 millions d’abonnés 4G en France

crédit photo © Detchart Sukchit – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur