4G : SFR reprend la main sur Free

4GMobilitéOperateursRéseaux
3 23 Donnez votre avis

En avril, SFR a maintenu le déploiement de ses infrastructures 4G à marche forcée. Et repasse devant Free en matière de nombre de sites LTE autorisés.

Il s’en est fallu de peu pour que le parc de sites 4G en service dépasse les 22 000 en avril. En date du 1er mai, 21 992 supports LTE étaient allumés en France (dont 206 en Outre-mer), rapporte l’ANFR (Agence nationale des fréquences). En progression, modeste, de 1,18% (256 nouveaux sites), inférieure aux 2,35% de progression des 25 236 points d’accès qui ont reçu une autorisation d’exploitation de l’agence (soit 579 nouveaux sites).

Le 1800 MHz, la a locomotive de la 4G

Si les infrastructures 4G sur la bande des 2600 MHz poursuivent tranquillement leur déploiement, avec une progression de 1,2% d’un mois à l’autre pour 17 396 supports autorisés, l’extension du très haut débit mobile est aujourd’hui soutenue par la couverture en 800 MHz et, plus encore, en 1800 MHz. Avec 16 592 sites, le premier est en passe de rejoindre (en volume) le 2600 MHz et profite d’une croissance de 4,7%. Exploité depuis septembre 2013 par Bouygues Telecom et, plus récemment, par Free et SFR (Orange se contente d’installer des antennes sans les allumer), le 1800 MHz affiche une croissance de 5,3% avec 10 928 points hauts autorisés.

Au mois d’avril, SFR (Numericable-SFR) confirme son intention, annoncée en novembre, de rattraper son retard sur ses concurrents en mettant, une nouvelle fois, les bouchées doubles dans le déploiement de ses infrastructures. Le parc de l’opérateur compte désormais 7 890 sites LTE pour 5 786 en services effectifs. Soit les plus fortes progressions des quatre opérateurs en métropole avec respectivement 9,89% et 3,84% de hausse. Une avancée qui permet à SFR de reprendre l’avantage sur Free en matière de sites autorisés. La filiale d’Iliad n’en compte « que » 7 514 (à peine 1% de hausse). Mais avec ses 6 314 points de connexion en services (+2,93% en un mois), Free maintient toujours son concurrent à distance. Pour combien de temps ?

Orange fait une pause

Si les deux leaders, en nombre de sites déployés, ont encore de la marge, leurs stratégies de déploiement se différencient. Autant Bouygues Telecom semble maintenir ses efforts tant sur les sites autorisés (au nombre de 9 008, +3,1%) qu’en service (7 814, +3,26%). A l’inverse, Orange semble marquer une pause. Ses 9 594 supports autorisés se contentent d’une très modeste progression de moins de 1% tandis que ses 8 747 sites effectivement allumés sont quasiment stables (+0,36%).

Notons que le mois d’avril a consacré l’arrivée des premiers sites 700 MHz, chez Bouygues Telecom et Free en l’occurrence, qui en ont installé 3 chacun. Mais un seul est aujourd’hui en service, celui que Bouygues Telecom a déployé dans le 13e de Paris. Free devrait allumer les sien dans le courant de l’été.


Lire également
SFR toujours en pointe sur le déploiement de la 4G en mars
La 4G adoptée par près d’un tiers des Français
SFR, la fille à papa mise au régime sec en 2015

crédit photo © Detchart Sukchit – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur