4G : SFR termine l’année 2016 en talonnant Orange

4GMobilitéOperateursRéseaux
1 112 Donnez votre avis

En décembre, les opérateurs ont mis les bouchées doubles pour mettre en service des sites 4G. Surtout SFR.

Le dernier mois de l’année 2016 a connu un léger ralentissement dans les demandes d’autorisations d’ouvertures de sites 4G. Avec 31 180 points hauts autorisés au 1er janvier 2017, le secteur a connu une hausse de 2,2%, contre 2,9% le mois précédent, indique l’ANFR (Agence nationale des fréquences) dans son observatoire mensuel. Mais les opérateurs ont mis les bouchées doubles sur l’activation de ces sites. Avec 27 090 en services aujourd’hui, le nombre d’antennes allumées a progressé de 5,5% en décembre. Plus du double de novembre (2,3%).

S’il n’est pas l’opérateur qui a activé le plus de points de connexion mobile 4G en décembre (avec 496), Bouygues Telecom reste celui qui en exploite le plus grand nombre avec 10 600 sites. Il tient toujours tête à Orange et ses 10 038 stations LTE. L’opérateur historique ne semble pas pressé de regagner la première place puisqu’il n’a ouvert « que » 274 sites le mois dernier. A peine plus que les 270 de Free qui se contente de 7 568 pylônes et autres toits-terrasse en service. Le numéro 1 des déploiements reste SFR. La filiale d’Altice s’est surpassée avec 730 sites activés ce qui lui permet de talonner Orange de plus en plus près avec 9 835 antennes actives.

SFR devant Orange

Un constat dépassé sous l’angle du parc installé depuis début décembre. SFR dispose désormais d’un total de 12 256 sites contre 11 528 pour Orange. Bouygues Telecom et ses 12 554 stations radio est désormais dans le viseur de l’opérateur au carré rouge. Free s’accroche avec 9 821 sites sachant que c’est le seul à déployer des accès dans la bande des 700 MHz (avec 236 sites en services pour 478 au total). Laquelle compensera, à terme, son absence de licence 800 MHz.

La 4G connaît également un bond en outre-mer suite à l’autorisation d’exploitation accordée par l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) au 1er décembre suite à l’attribution de nouvelles fréquences à de nouveaux entrant (dont Free). La zone a ainsi connu une augmentation de 50% du nombre de supports LTE qui en compte désormais un total de 985 pour 815 en service.

Boom de la 4G en outre-mer

En outre-mer comme en métropole, les infrastructures dédiées aux bandes 800 MHz s’imposent sur les autres. Avec 18 759 supports 4G actifs (pour 22 576 au total, +2,1%) sur le continent (et la Corse) et 596 (635 au total) dans les différents départements français éloignés. Mais ce sont les sites 1800 MHz qui connaissent la plus forte croissance avec 17 261 supports autorisés en métropole (+4,7%) contre 20 381 en 2600 MHz (+2%).

L’ANFR en profite pour faire un petit bilan de l’année passé. En 2016, l’agence a autorisé 8 110 sites. Soit 32 par jour ouvrable. Les opérateurs en ont mis plus de 6 500 en service.


Lire également
2016, une année en enfer pour SFR
Premiers décollages réussis pour la 4G dans les avions
Couverture des zones rurales : les opérateurs en attente de pylônes publics

Alexander Supertramp – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur