55.000 collégiens équipés d’un ordinateur portable dans l’Oise

Régulations
0 0 2 commentaires

Assemblés en Chine, les machines font une large place au libre

C’est aux Ulis, dans les locaux d’Econocom, , société de services spécialisée dans la gestion des infrastructures informatiques et télécom des entreprises, que seront masteurisés les quelques 55.000 ordinateurs, destinés à équiper gratuitement la totalité des collégiens du département de l’Oise, dans les trois ans à venir. C’est également dans ces locaux que le Conseil Général a présenté cette l’opération, nommée « ordi60 » à la presse, ce 22 janvier.

Suite à un appel d’offre européen, en effet, Econocom, avec Toshiba, constructeur, ont décroché le marché, qui va de la fourniture du matériel à l’assistance. Modèle choisi : le satellite pro L300-228, équipés d’un écran mat de 15,4 pouces, 2 gigaoctet de mémoire, wifi, doté du système d’exploitation Vista, et surtout, de plus de 60 logiciels de ressources pédagogiques, jeux, outils bureautiques et de communications. 85% sont des logiciels libres, avec, notamment, la suite Openoffice.

Figure également un logiciel développé par un enseignant du département, mais aussi le dictionnaire Le Petit Robert, et des dictionnaires de langues étrangères. Leur mise à jour est prévue, même si les modalités n’en sont pas encore définies. Le choix des ressources a été effectué avec l’Education Nationale, précise le Conseil général.

1.000 ordi masteurisés par jour

Concrètement, les ordinateurs, qui sont assemblés en Chine, sont masteurisés dans les locaux d’ Econocom. « Nous générons une image qui comprend tous les logiciels, et à partir d’un serveur Linux, nous masteurisons les autres ordinateurs. L’opération dure une heure, et notre banc de masteurisation accepte 200 ordinateurs à la fois » explique un ingénieur d’Econocom. Prévision : 1.000 machines masteurisées par jour. Une fois les ordinateurs distribués, c’est la hot line de Toshiba qui répondra aux utilisateurs, « gratuitement, sauf le dimanche » précise Philippe Beague, responsable technique pour la marque.

En cas de bug, un système de reconstruction ou recovering permet de revenir à la configuration initiale de l’ordinateur. Et « si les utilisateurs conservent leurs données sur le disque D, comme nous les incitons à le faire, ils ne perdront même pas leurs données » précise Philippe Beague. Elles seront en effet situées sur la même partition du disque que les données pédagogiques. Libre aux parents d’activer le logiciel de contrôle parental disponible.

28 millions d’euros et un dispositif complet En tout, le conseil général investit 28 millions d’euros sur trois ans dans l’achat de ces ordinateurs, qui équiperont également enseignants et documentalistes. Par ailleurs, des initiations à l’informatique et à internet, seront dispensées dans les quinze « maisons » du département, à l’adresse des ados, mais également de leurs parents. Plus globalement, le département est en train de raccorder les collèges en très haut débit, et poursuit leur équipement en postes informatiques fixes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur