5G : Ericsson dépasse les 26 Gbit/s dans un labo de LG

Gestion des réseauxMobilitéOperateursRéseaux
1 44 Donnez votre avis

La co-entreprise Ericsson-LG atteint, en laboratoire, un nouveau palier en matière de performances pour le futur réseau 5G.

Ericsson-LG vient de réaliser une nouvelle percée en matière de performances que pourrait soutenir le futur réseau 5G. La co-entreprise coréenne créée en juillet 2010 entre Ericsson (75% du capital) et LG (25%) a dépassé les 26 Gbit/s de bande passante en téléchargement sur un réseau mobile 5G, rapporte le Korea Herald. Soit 350 fois plus rapide que les capacités de base permises par la 4G/LTE actuellement (à raison de 70 Mbit/s sur une largeur de bande de 10 MHz).

Le test a été réalisé en laboratoire au centre de R&D d’Anyang. C’est la première fois que Ericsson-LG effectuait un test démonstratif sur le potentiel du réseau 5G en Corée du Sud alors que la maison mère Ericsson travaille également sur le sujet avec les opérateurs locaux LG U, KT et SK Telecom.

MU-MIMO et Beam tracking

Pour atteindre cette performance, les ingénieurs d’Ericsson se sont appuyés sur des technologies de Mu-Mimo (multiple-user multi-input and multi-output) combiné à du beam tracking. Le premier s’appuie sur une distribution spatialisée des ressources de communication mobile vers de multiples utilisateurs quand le second permet de cibler et suivre un terminal précis pour lui accorder la capacité de bande passante nécessaire à ses besoins. Par exemple, le système permet d’envoyer un signal à un véhicule autonome tout en lui permettant de communiquer en temps réel avec les autres véhicules connectés, a illustré Patrick Johansson, le CEO d’Ericsson-LG.

La co-entreprise devrait donc exploiter cette maîtrise technologique dès 2018 alors que les jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang présenteront l’occasion de lancer des tests 5G grandeur nature. Présente à la démonstration, l’ambassadrice de Suède Anne Hoglund a déclaré que la collaboration entre Ericsson et les opérateurs coréens aiderait les entreprises à obtenir un avantage concurrentiel sur le marché mondial.


Lire également
Ericsson engrange les contrats sur la 5G
Nokia, Ericsson et Huawei : la 5G en ordre dispersé à Barcelone
MWC 2016 : SK Telecom veut lancer sa 5G dès 2017


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur