40 % de la taille d’une page web est lié au tracking et à la pub

NavigateursPoste de travail
21 95 Donnez votre avis

Pour 100 Ko de pages web, un internaute doit en moyenne télécharger 64 Ko de systèmes de tracking et autres publicités. L’impact est lourd sur la bande passante consommée.

Sur Internet, ce sont les robots qui font la loi. Une grande partie du trafic est en effet générée par des automates logiciels qui indexent les pages web, collectent des données, ou cherchent des failles sur les serveurs.

Ce n’est pas la seule source de gâchis de bande passante sur la Toile. L’étude « Tracking Protection in Firefox For Privacy and Performance » de Monica Chew et Georgios Kontaxis, évalue l’impact du système antitracking intégré à Firefox. Ce système peut être activé via l’option ‘privacy.trackingprotection.enabled’ de la page ‘about:config’.

Sur les 200 premiers sites de news indexés par Alexa, activer le filtre antitracking permet de réduire le nombre de cookies fixés des deux tiers (67,5 %). Le volume de données à télécharger chute pour sa part de 39 %, ce qui permet de réduire le temps de chargement des pages web d’environ 44 %.

YouTube et le tracking

Si YouTube reste le premier consommateur de bande passante sur Internet, les outils de tracking web arrivent sans conteste en seconde position.

Pour une page web de 100 Ko (ressources incluses), une moyenne de 64 Ko de systèmes de tracking (cookies, web bugs, etc.) est téléchargée en complément. Il est à noter toutefois que ce chiffre est gonflé par les publicités, qui sont en grande partie bloquées par l’outil créé par Firefox.

À lire aussi :
Firefox 36 veut aller plus loin dans la protection de la vie privée
Do Not Track : comment les géants du Web ont contourné l’anti-tracking
Les États-Unis s’opposent à la protection de la vie privée en ligne

Crédit photo : © Carlos Amarillo – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur