6500 collaborateurs de Seagate sur le départ

Data & StockageGouvernanceRégulationsStockage
2 12 Donnez votre avis

Nouveau cauchemar social à l’américaine, avec le plan de restructuration de Seagate, qui vient coup sur coup d’annoncer 1600 puis 6500 suppressions de postes.

Seagate Technology vient d’annoncer une vague de suppressions de postes de grande envergure. Les forces vives de la société seront réduites de 6500 personnes, soit 14 % de ses effectifs. 6500 auxquels il faut ajouter les 1600 suppressions de postes annoncées fin juin (voir « Seagate se sépare de 1600 personnes »). L’addition commence à être lourde pour le spécialiste américain du stockage.

Cette annonce a – comme nous pouvions malheureusement nous y attendre – été saluée par les marchés. L’action prend 13 % dans les échanges hors séance, à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Des licenciements pour booster les résultats

Cette réduction d’effectifs était-elle nécessaire ? Oui et non, si nous en croyons les résultats préliminaires annoncés par la firme. Avec un chiffre d’affaires trimestriel annoncé à 2,65 milliards de dollars, Seagate bat assez largement les prévisions, de 2,34 milliards de dollars. Ceci reste toutefois très inférieur au CA de 2,9 milliards de dollars publié un an plus tôt.

Même tendance pour la marge brute, de 25 %. Elle se veut plus de 2 points supérieure aux précédentes prévisions, mais en retrait par rapport à la même période de l’année précédente (26,5 %). La société se devait donc de réagir pour redresser la barre, et revenir vers une marge plus confortable, espérée entre 27 % et 32 % en fin d’année 2016. Reste la question de savoir si Seagate, dont l’activité est encore très profitable, n’a pas eu la main trop lourde sur les réductions d’effectifs.

À lire aussi :
Seagate livre un disque dur de 10 To pour datacenters
Le Raspberry Pi a son disque dur… de 314 Go
Un SSD Seagate flashé à 10 Go/s !

crédit photo : Robert Scoble via VisualHunt.com / CC BY

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur