700 personnes s’apprêtent à quitter Microsoft

Editeurs de logicielsGouvernanceProjetsRégulations

Nouvelle vague de départs chez Microsoft en ce début d’année 2017. Un ajustement qui devrait clore le plan de 2850 suppressions de postes annoncé mi-2016.

Microsoft devrait mettre à la porte pas moins de 700 personnes la semaine prochaine, assurent des sources proches du dossier. Un nouveau round de licenciements qui n’a rien de surprenant.

Cette vague de suppression de postes avait été en effet annoncée pendant l’été 2016 par la firme de Redmond, dans le cadre d’un document transmis à la SEC (Securities and Exchange Commission, le gendarme américain de la Bourse). Voir à ce propos notre précédent article « 2850 nouvelles suppressions de postes chez Microsoft ».

Ces 700 départs boucleraient les 2850 suppressions de postes annoncées sur l’exercice par Microsoft. Ils concerneraient tous les secteurs, et non seulement la mobilité. Un ajustement global donc.

Des effectifs qui bougeront peu en 2017

Microsoft poursuit toutefois sa politique d’embauche dans des domaines plus porteurs. Par exemple le Cloud. La firme a vu également ses effectifs bondir avec l’acquisition récente du réseau social professionnel LinkedIn. Nous ne savons pas encore si un plan de restructuration spécifique à LinkedIn est prévu pour 2017.

Difficile dans ces conditions de prédire si les effectifs de Microsoft seront à la hausse où à la baisse en 2017. En septembre 2016, 113 000 personnes travaillaient pour la firme de Redmond. La variation sur 2017 devrait rester modérée, et très loin du pic des 18.000 postes éliminés en 2014.

À lire aussi :
IA et emploi : les Pdg d’IBM et Microsoft tentent de dédramatiser à Davos
Microsoft se renforce dans le deep learning avec Maluuba
Apple devant l’écosystème Windows de Microsoft ?

Crédit photo : © Andrey Popov – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur