85% des accès mobiles se feront en haut débit en 2020

4GMobilitéOperateursRéseauxSmartphones
0 6 Donnez votre avis

D’ici 2020, les abonnements 4G (LTE) seront multipliés par 7 pour atteindre 3,7 milliards d’utilisateurs. Sur plus de 9 milliards de lignes mobiles en service.

En 2020, 9,2 milliards de lignes mobiles seront actives dans le monde. Contre 7,1 milliards aujourd’hui. C’est du moins ce qu’avance le Mobility Report qu’Ericsson établit trimestriellement sur la base de l’étude de la consommation d’une centaine d’opérateurs dans le monde. Un travail qui permet d’extrapoler les années à venir mais aussi de faire le point sur l’état du marché chaque année.

75% des téléphones vendus aujourd’hui sont des smartphones

Le rapport établit ainsi que près de 75% des téléphones vendus au cours du premier trimestre 2015 sont des smartphones. Une progression sensible en regard des 65% constatés à la même époque en 2014. Pourtant, au total, « seuls » 40% des abonnements mobiles sont associés à ces téléphones tactiles dotés d’applications Internet. « Ce qui laisse de la marge pour plus d’absorption », note les auteurs du rapport.

Une absorption mobile qui progresse annuellement de 30% environ. Le premier trimestre 2015 a ainsi comptabilisé 150 millions de nouveaux abonnements à un service mobile dans le monde. Dont 105 millions pour la 4G LTE qui atteint aujourd’hui les 600 millions d’utilisateurs. Si la 3G (WCDMA/HSPA) poursuit également sa croissance (de 60 millions sur l’année), la 2G seule (GSM/Edge) décline (- 30 millions). Au total, 2,9 milliards de personnes disposent d’une connexion mobile haut débit sur un total de 7,1 milliards d’utilisateurs d’un téléphone mobile.

Les abonnements haut débit majoritaire en 2016

Une croissance essentiellement soutenue par l’Asie avec 26 millions d’abonnés supplémentaires en un an sans compter l’Inde (26 millions également) et la Chine (8 millions). Avec ses 21 millions de progressions, l’Afrique s’inscrit aussi comme un continent dynamique sur le marché. Autant de régions appelées à progresser rapidement puisque leur taux de pénétration est encore loin des 100% de la population (92% en Chine, 78% en Afrique, 76% en Inde) contrairement aux marchés matures (143% en Europe Centrale et de l’Est, 127% en Europe occidentale, plus de 100% en Amérique Nord et latine).

EricssonReport201506-traficgeo

Fort de cette tendance, Ericsson prévoit que les abonnements à un accès broadband dépasseront les services de voix uniquement dès 2016 pour s’imposer à hauteur de 85% fin 2020. Sur les 9,2 milliards de lignes mobiles attendues à la fin de la décennie, les abonnements haut débit attendront 7,7 milliards (2,9 milliards aujourd’hui), dont 3,7 milliards en 4G, pour être utilisés par 6,1 milliards de smartphones (2,6 milliards en 2014) et 400 millions de PC, tablettes et routeurs (250 actuellement).

EricssonReport201506-abotechno

90% de la population mondiale équipée en 2020

Ce qui laisse entendre que 90% de la population mondiale de plus de 6 ans sera équipée d’un téléphone mobile à la fin de la décennie (sachant néanmoins qu’un individu peut disposer de plusieurs abonnements). Et 70% d’un smartphone. L’accès au réseau sera également porté par les multiples usages appelés à exploser à travers les nouvelles applications et modèles économiques que l’Internet des objets (IoT) met en œuvre dans le monde de l’entreprise. Au total, selon Ericsson, 26 milliards d’objets, smartphones compris, seront connectés au réseau en 2020. Loin des 50 milliards projetés quelques années auparavant, a corrigé l’équipementier suédois.

EricssonReport201506-abomobiles2020

La hausse des abonnements entraînera une croissance exponentielle à un rythme de 45% par an entre 2015 et 2020. Soit un trafic de données multiplié par dix en 5 ans pour atteindre les 30 Exaoctets (30 000 To) de data échangées chaque mois en mobilité. Dont plus de 80% seront issus de l’activité des smartphones. Géographiquement, si chaque Américain consommera 14 Go de données mensuellement en moyenne en 2020, soit plus que les 9,5 Go estimés pour les Européens, c’est bien en Asie que se concentrera l’essentiel du trafic, à cause du plus grand nombre d’utilisateurs attendus malgré une consommation individuelle limitée à 4 Go. L’essentiel du trafic sera généré par les contenus vidéo (visionnage mais aussi des applications type visiophonie) qui verra son usage multiplié par 13 entre 2014 et 2020 pour occuper 60% de l’ensemble du trafic mobile.

EricssonReport201506-global


Lire également
Ericsson veut construire le backbone de la société de l’information
Les smartphones 4G+ à 450 Mbit/s arriveront en 2016
Wifi Calling : comment les opérateurs vont étendre le réseau mobile via le Wifi


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur