Les actionnaires de Twitter favorables à un rachat

GouvernanceRégulations
2 4 Donnez votre avis

Un des actionnaires clés de Twitter s’exprime en faveur de la revente de la société. Mais est-ce réellement pertinent ?

Chris Sacca, investisseur de la première heure au sein de Twitter, vient de lâcher du lest, en revendant une partie de ses actions. Il espère que la société sera prochainement rachetée, afin d’atteindre son plein potentiel.

« J’ai revendu des actions Twitter, confirme-t-il sur Bloomberg Television. Je n’en possède pas autant qu’auparavant parce que je suis un idiot, mais j’en possédais plus que je ne le devais parce que j’en étais un. »

Et de se lancer dans un plaidoyer en faveur de la revente de l’entreprise technologique : « Je ne vois pas comment la société pourrait aller mieux au cours des deux prochaines années sans sang frais ». Comprendre de l’argent frais bien évidemment, afin de relancer les investissements. Mais aussi des synergies. Google pourrait par exemple réutiliser plus largement les données de Twitter. Facebook pourrait pour sa part ajouter du microblogging à ses services.

Course en avant poussée par les marchés

La pression continue donc à s’accentuer sur Twitter. Mais est-ce bien raisonnable ? Les investisseurs espèrent en effet que la société pourrait avoir la taille d’un Facebook, alors même qu’elle ne propose qu’un seul service, qui plus est consultable sans abonnement préalable (contrairement à Facebook, qui capture sa clientèle).

Le chiffre d’affaires de Twitter est en forte croissance (même si la société enchaîne les pertes). Elle pourrait donc opter pour la stabilisation, afin de tirer le meilleur profit d’une activité somme toute florissante. Mais les investisseurs en ont visiblement décidé autrement.

À lire aussi :

Twitter choisit les « Moments » pour rebondir
Twitter redresse la barre, sans doper son nombre d’utilisateurs
Twitter se cherche un nouveau souffle… chez les développeurs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur