Adobe AIR 1.0 et Flex 3.0 : une nouvelle manière d'aborder le Web ?

Logiciels

Événement : le très attendu AIR est enfin présent sur le site d’Adobe. Il s’accompagne de la sortie de Flex 3.0.

Adobe AIR est disponible en version 1.0 ! AIR est un environnement d’exécution assez proche – dans l’esprit – de ceux permettant de lancer les applications .NET ou Java. Il intègre de nombreux composants : un navigateur Internet basé sur le Webkit, la technologie Flash et le moteur de base de données SQLite. Et tout cela dans un binaire de seulement 11,2 Mo sous Windows et 16,4 Mo sous Mac OS X.

Fort de ces composants, AIR apporte quelques fonctions que .NET et Java n’offrent qu’en option (voire pas du tout) : il permet d’afficher le contenu de n’importe quelle page web. De même, il relit en standard les fichiers MP3 et les vidéos au format H264 (Mpeg4 AVC).

Les applications AIR sont créées à partir d’un kit de développement téléchargeable gratuitement ou de l’outil payant Adobe Flex Builder. Elles peuvent prendre la forme de pages HTML, d’une application Flash ou d’un logiciel complexe utilisant la technologie Flex. Si l’application d’origine est issue d’Internet, elle pourra, après quelques modifications, accéder aux ressources locales de la machine.

Une trentaine de logiciels sont déjà disponibles, parmi lesquels un outil de rapport pour Google Analytics, un gestionnaire de projets perfectionné et un applicatif de traitement audio.

Les grandes entreprises s’intéressent également à cette technologie : NASDAQ Market Replay, eBay Desktop , AOL Top 100 Videos, AOL Xdrive et Finetune Desktop sont quelques exemples d’applications AIR issues de grands groupes. Mais les meilleurs logiciels AIR sont peut être à aller chercher du côté de chez Adobe. La compagnie propose ainsi un astucieux lecteur, capable de cataloguer les médias en provenance du web.

Un nouveau Flex

Tout l’intérêt de la technologie AIR réside dans son croisement avec Flex 3.0, lui aussi lancé aujourd’hui. Le logiciel kuler est ainsi disponible soit directement sur Internet (en Flex 3.0), soit sous la forme d’une application AIR à télécharger. Flex 3.0 permet donc de créer des applications Internet riches (RIA) et AIR, de les amener sur le bureau de l’utilisateur. Notez que la bonne exécution des applicatifs Flex 3.0 nécessite de disposer du dernier greffon Flash (accessible sous Windows, Mac OS X et Linux).

Flex 3.0 apporte lui aussi son lot de nouveautés. Les développeurs pourront en découvrir certaines grâce au Component Explorer et au Flex Style Explorer. Les utilisateurs préféreront sans aucun doute visiter quelques uns des nombreux sites créés en Flex via cette page. Vous y retrouverez des applications parfois extrêmement évoluées, comme un jukebox ou un éditeur de photos.

Adobe libère son code

Comme promis, la société a placé le kit de développement Flex sous licence open source. Il rejoint Tamarin (le compilateur ECMAScript Just In Time utilisé par Flash 9), les modifications apportées au Webkit et BlazeDS, une technologie de communication serveur, écrite en Java et adaptée aux applications Flex et AIR. Un nouveau site rassemble l’ensemble de ces projets… et bien d’autres encore.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur