Adobe au centre des attaques des pirates en 2010

Sécurité

L’éditeur McAfee prévoit que les technologies multi-plateformes Flash et Acrobat détrôneront bientôt Windows et Microsoft Office en matières de tentatives d’attaques cybercriminelles.

En 2010, le couple Microsoft Windows/Office va-t-il céder sa place de système le plus attaqué par les pirates au « profit » des solutions d’Adobe? C’est en tout cas ce que laisse entendre McAfee. « Les cybercriminels ont longtemps jeté leur dévolu sur les produits Microsoft à cause de leur popularité,note l’éditeur de sécurité dans son rapport de prévision sur les menaces informatiques de l’an prochain. En 2010, nous prévoyons que les applications Adobe, particulièrement Acrobat Reader et Flash, vont occuper le haut du panier. »

Un revers de fortune dont ce serait bien passé Adobe mais qui se justifie notamment par le fait que ses technologies, Flash en premier lieu, sont aujourd’hui utilisées sur toutes les plates-formes du marché, Windows, Mac et Linux, ne serait-ce qu’au sein des navigateurs. De ce fait, elles constituent un bon vecteur d’attaque pour les pirates qui pourraient effectivement concentrer leur efforts malintentionnés sur les solutions d’Adobe.

Parmi les autres secteurs susceptibles d’attirer toujours plus l’attention des cybercriminels selon McAfee, on retrouve les inévitables réseaux sociaux, au premier rang desquels Facebook, qui « se confrontera à des menaces toujours plus sophistiquées alors que le nombre d’utilisateur augmente ». Des attaques qui passeront par les applications proposées sur la plate-forme tout en exploitant la crédulité ou la confiance des utilisateurs envers leur réseau d’amis.

En brouillant la frontière entre applications locales et en ligne, le HTML 5 porte également les germes de la tentation pour les individus malintentionnés. Et l’arrivée de Chrome OS, surtout si Google l’installe sur son propre netbook, ne va pas arranger les choses. Cela donnera néanmoins l’occasion de tester la stratégie de sécurité mise en oeuvre du côté de Mountain View. D’autant que le HTML 5 est précisément supposé augmenter la sécurité des navigateurs.

Enfin, les classiques du genres continueront leur carrière florissante en 2010. Botnet, pièces infectieuses jointes aux e-mail, et chevaux de Troie resteront l’appanage des cybercriminels. McAfee prévoit même que les récents succès dans la lutte contre les réseaux de PC à la solde des pirates va pousser ces derniers à changer de stratégie en « basculant vers des méthodes de contrôle alternatives et moins vulnérables, y compris par des systèmes peer-to-peer ». Joyeuse année en perspective pour l’industrie IT.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur