Akamai précharge les vidéos sur les smartphones

Data & StockageGestion des réseauxLogicielsMobilitéOperateursRéseauxSmartphonesStockage
1 35 Donnez votre avis

Akamai propose un nouvel outil de diffusion de vidéo qui permet de les pré-charger sur les terminaux mobiles des utilisateurs afin de palier les faiblesses des réseaux mobiles.

Akamai vient d’annoncer la commercialisation de solutions de diffusion de contenu prédictive (PCD). Celles-ci s’adresse aux fournisseurs de contenus, de plates-formes vidéo et opérateurs de réseaux mobiles, et visent à répondre à la problématique de diffusion de vidéo HD sur les terminaux mobiles quels que soient les réseaux sans fils utilisés (3G, 4G ou Wifi généralement). Autrement dit, une solution qui s’affranchit de la performance du réseau, laquelle peut varier selon les moments de la journée, l’affluence des utilisateurs, leur situation géographique ou les risques d’interférence.

Comment ? Tout simplement en pré-chargeant directement les contenus sur les terminaux mobiles des utilisateurs. L’offre du spécialiste de CDN (content delivery network) permet ainsi de repérer les préférences de l’utilisateur et ses habitudes de visionnage pour sélectionner et pousser les vidéos vers son terminal et permettre ainsi un visionnage hors ligne, donc disponible immédiatement sans délais de chargement. Au risque que le forfait mobile de l’utilisateur n’explose sans qu’il en ait conscience ou le contrôle, donc, ou encore que les réseaux mobiles saturent. Mais Akamai a tout prévu et propose la planification de la diffusion selon différents paramètres. Par exemple, l’usage exclusif du WiFi pour télécharger les vidéos, ou leur chargement en dehors des heures de pointe, ou tout simplement à des moments prédéfinis dans la journée. Et, fort heureusement, l’utilisateur final aura accès à un certain nombre de paramètres de contrôle comme la quantité de stockage autorisée pour la mise en cache. Enfin, la protection et gestion des droits numériques des contenus sont assurées par la solution de Verimatrix adoptée par Akamai.

Une alternative en attendant la 5G

La solution est fournie sous deux configurations : un SDK, que le diffuseur pourra intégrer à ses applications multimédia; ou en marque blanche WatchNow pilotée par Akamai. Qui se félicite d’annoncer un premier client, le fournisseur de plate-forme vidéo en ligne Saffron Digital. « Grâce à notre partenariat, nous élargissons la capacité d’interaction entre l’utilisateur et le contenu, en diffusant de façon prédictive une expérience personnalisée de grande qualité, indépendamment des conditions du réseau et du type de terminal », assure Jason Keane, CEO de Saffron Digital.

Outre la promesse de satisfaction de l’utilisateur final, donc de fidélisation, qu’apporte l’amélioration de la diffusion de vidéo, l’offre d’Akamai s’inscrit comme une potentielle alternative pour assurer la qualité de service d’accès aux contenus en attendant l’émergence de la 5G. Avec ses très hautes capacités (de l’ordre du gigabit/s en réception sur les terminaux) et sa tout aussi faible latence (sous la milliseconde bien que cette fonction sera probablement réservée aux services temps réel comme la réalité augmentée ou les véhicules autonomes), le futur réseau mobile pourrait rendre obsolète les services de cache mobile. Mais entre l’émergence de fichiers vidéo toujours plus lourds avec la hausse des définitions ou de services comme la réalité virtuelle gourmande en capacité, les occasions d’optimiser la diffusion des contenus ne sont pas prêtes de s’arrêter.


Lire également
Akamai se renforce dans la diffusion de vidéo haute définition
Jérôme Renoux, Akamai : « On déporte la sécurité dans le Cloud »
Google se lance discrètement dans le CDN

crédit photo © Andrey_Popov – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur