Télégrammes : Alcatel-Lucent morne perte, Loon s’envole en Indonésie, Samsung rassure, BGP retour des attaques

MobilitéOperateursRéseauxSécurité
1 1 Donnez votre avis

Si la Chine abandonne la politique de l’enfant unique, les télégrammes du soir restent pluriels. Alcatel-Lucent toujours en perte, Loon s’envole en Indonésie, Samsung rassure, BGP retour des attaques

Alcatel-Lucent toujours en perte, mais bientôt fusionné. L’équipementier télécoms a dévoilé les résultats financiers pour son 3ème trimestre 2015. Le chiffre d’affaires s’est établi à 3,429 milliards d’euros en hausse de 5% en données publiées mais en recul de 6% à taux de change constant. La marge opérationnelle ajustée s’établit à 6,2% des revenus, contre 5,2% en 2014 à la même période. Cette amélioration s’explique par de bons résultats dans les activités cœur de réseaux et accès. Mais l’équipementier creuse ses pertes à 206 millions d’euros contre 18 millions un an auparavant. La firme explique ce déficit par la dépréciation de la survaleur liée à ASN (Alcatel Submarine Networks), que le groupe compte garder en tant que filiale en propriété exclusive. Côté fusion avec Nokia, tous les feux sont au vert après la validation de l’opération par Emmanuel Macron, ministre français de l’Economie, et celle du gouvernement chinois. Le rapprochement est attendu pour le 1er trimestre 2016.

Projet Loon : Google envoie ses ballons en Indonésie. Google – pardon Alphabet, la holding du groupe – a choisi l’Indonésie comme nouveau terrain d’expérimentation pour son projet Loon, consistant à utiliser des ballons atmosphériques, placés entre 18 et 27 km du sol, pour étendre la couverture réseau à des zones blanches. Le test, qui vise à offrir un débit de 10 Mbit/s en réception, sera opérationnel début 2016 et passe par l’association de Google avec trois opérateurs mobiles locaux (Indosat, Telkomsel, XL Axiata). Après la Nouvelle-Zélande le Brésil ou le Chili, l’Indonésie – ses 250 millions d’habitants, dont les deux tiers non connectés à Internet, son territoire morcelé en plus de 10 000 îles et sa superficie proche des 2 millions de km² – apparait comme un terrain de jeu idéal pour le projet d’inclusion numérique de Google.

Samsung retrouve des couleurs dans le mobile. Le constructeur coréen a publié ses résultats trimestriels confirmant un regain de la division smartphone, qui représente toujours plus de la moitié du CA global. Elle a généré un chiffre d’affaires de 26 610 milliards de wons (21,24 milliards d’euros) et, surtout, un bénéfice en hausse de 37% à 2 400 milliards de wons (soit 1,9 milliard d’euros). Samsung explique que les smartphones haut de gamme Galaxy Note 5 et S6 Edge ont tiré la croissance, sans toutefois donner de chiffres précis. Sur les autres activités du géant coréen, les semi-conducteurs se sont bien comportés avec une forte demande en RAM et en SoC pour les smartphones (notamment via Exynos équipant les mobiles…Samsung). Au final, les revenus globaux sont en hausse à 51 680 milliards de wons (41,19 milliards d’euros) contre 47 400 milliards de wons (37,78 millions d’euros) à la même époque en 2014. Les bénéfices explosent (+82%) à 7 390 milliards de wons (5,9 milliards d’euros).

BGP : le retour des attaques. Selon un expert cité par le Wall Street Journal, les attaques ciblant le protocole BGP s’intensifient : on en dénombrerait une vingtaine par jour, selon Doug Madory, le directeur des analystes de Dyn Inc., spécialisé dans l’optimisation de la performance réseaux. Ces attaques ciblant le protocole de routage BGP (Border Gateway Protocol) s’appuient sur des faiblesses connues de longue date. Découverte dès 2008, une faille permet ainsi de détourner des volumes de trafic Internet considérables, sans que les victimes en soient conscientes ; après détournement, le trafic peut être acheminé à son destinataire légitime après avoir été copié ou modifié. Dès 2013, la société Renesys, spécialisée dans le monitoring des réseaux, expliquait que ce scénario était devenu une réalité quotidienne.

Crédit Photo : Juefraphoto-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur