Les alertes de sécurité sont ignorées… neuf fois sur dix

DéveloppeursLogicielsPolitique de sécuritéProjetsSécurité
1 36 Donnez votre avis

Faute d’être affichées dans le bon timing, une très large majorité des alertes de sécurité remontées par les logiciels sont purement et simplement ignorées par les utilisateurs.

Selon une étude de la Brigham Young University (BYU, l’université américaine de l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours, soit l’église mormone) et de Google, jusqu’à 9 alertes de sécurité sur 10 apparaissant alors que les utilisateurs sont en train de saisir des données, de regarder une vidéo, de télécharger un fichier, etc. sont purement et simplement ignorés. Les chercheurs estiment que ce dédain pour les avertissements des logiciels provient du fait que les développeurs choisissent mal le moment où ces messages s’affichent.

Affiner le timing des alertes

Google alerte« Nous avons montré que le cerveau humain gère assez mal le multitâche, explique un des co-auteurs de l’étude, le professeur d’informatique Anthony Vance. Les développeurs présentent leurs messages sans prendre en compte ce que font les utilisateurs quand les alertes s’affichent. Ils nous interrompent constamment et notre étude montre que présenter ces alertes n’importe quand est fortement pénalisé. » Par exemple, 74 % des personnes ignorent les messages de sécurité s’ils apparaissent alors qu’ils sont sur le point de fermer une page Web. La proportion atteint 79 % si l’alerte surgit pendant le visionnage d’une vidéo. Et même 87 % si le message est affiché alors que les utilisateurs transfèrent des données (dans le cas de l’étude, la saisie d’un code de confirmation).

« Mais vous pouvez atténuer le problème simplement en affinant le timing de vos alertes, explique Jeff Jenkins, qui a dirigé cette étude publiée dans Information Systems Research. Attendre que les utilisateurs ne soient pas occupés à une autre tâche pour afficher un avertissement améliore leur comportement en matière de sécurité de façon substantielle. » L’étude conseille ainsi d’afficher les alertes après la diffusion d’une vidéo, pendant le téléchargement d’une page Web ou encore après une interaction avec un site. Des conseils qui relèvent presque du bon sens, mais qui ne sont pas à ce jour systématiquement intégrés aux bonnes pratiques de développement logiciel.

A lire aussi :

Tous vaccinés contre les alertes de sécurité en ligne ?

Comment le Machine Learning aide à débusquer les failles de sécurité


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur