Télégrammes : Amende pour les médias sociaux en Allemagne, La peinture via l’IA, tout un art, Adobe donne de la voix

Business IntelligenceData & StockageDSILegislationProjetsRégulations

Alors que tout le monde pleure la disparition d’une grande dame, Simone Veil, il est temps de lire les télégrammes du soir.

L’Allemagne met les médias sociaux à l’amende. Le gouvernement allemand a approuvé une loi proposant des amendes pouvant aller jusqu’à 50 millions d’euros pour les médias sociaux en cas de non-retrait de contenus illégaux (violence, racisme, appel à la haine, etc) dans un délai déterminé. La loi connue sous le nom NetzDG entrera en vigueur en octobre prochain. Dans le texte, il est indiqué qu’un média social de plus de 2 millions d’utilisateurs devra supprimer les contenus jugés illégaux sous un délai de 24 heures. Pour les contenus controversés, leur analyse et leur éventuelle suppression doit se dérouler en 1 semaine. Les sanctions financières sont dissuasives : jusqu’à 5 millions d’euros pour les responsables du contenu illégal et jusqu’à 50 millions d’euros pour les entreprises.

La peinture via l’IA, un nouveau style artistique ? Des chercheurs ont appliqué un algorithme pour générer de l’art. Ils se sont servis d’un processus d’IA nommé Generative Adversarial Network (GAN), dans lequel 2 réseaux neuronaux s’affrontent pour s’améliorer et obtenir de meilleurs résultats. Appliqué à l’art, un des réseaux neuronaux est chargé de générer des images et l’autre s’applique à le catégoriser dans un style artistique (abstrait, cubisme, fauvisme). In fine, le GAN est capable de produire par distorsion des images, de telle sorte que le second réseau neuronal soit incapable de le classer dans un style artistique. Les images ont été ainsi proposées à un panel de personnes aux côtés d’autres œuvres. Le sondage a montré que le panel préférait majoritairement les œuvres réalisées par l’IA.

Adobe donne de la voix. Après avoir développé son framework d’IA, Sensei, Adobe vient d’ajouter une nouvelle fonctionnalité, Sensei for Voice. Alexa (Amazon), Google Assistant, Siri (Apple), Cortana (Microsoft) et Bixby (Samsung) sont pris en charge, avec une promesse : permettre aux marques de développer des expériences client sur ces nouveaux supports. La dimension d’intelligence artificielle réside dans l’interprétation des requêtes faites à la voix ; l’idée étant de cerner deux éléments principaux : l’intention des utilisateurs et le contexte de leurs requêtes, explique ITespresso.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur