Allied Telesis fête ses 20 ans, un demi-milliard, et des innovations…

Réseaux
0 0 Donnez votre avis

L’équipementier réseau a fêté ses 20 ans en toute modestie. Il est plus fort que jamais notamment grâce à son récent partenariat avec IBM et à son succès récent sur le marché des opérateurs

Faro, Portugal. – Quel succès pour cette petite entreprise fondée il y a vingt ans par Takayoshi Oshima avec ses propres deniers!

Le fondateur a développé l’entreprise sans faire appel aux fonds du ‘capital-risque’ ce qui lui permet aujourd’hui de conserver la grande majorité du capital de l’entreprise avec sa famille. Une situation suffisamment rare qui illustre la vision de l’entrepreneur. Cette liberté lui a laissé le champ libre pour orienter la stratégie de l’entreprise.

Allied Telesis a vu le jour grâce à l’avènement des réseaux locaux Ethernet, puis ‘GigaEthernet’.

Le fondateur a tout de suite vu l’intérêt de cette technologie et a développé des transceivers, puis des hubs pour bâtir des réseaux Ethernet.

La firme s’est alors développée avec ses fonds propres, notamment ou grâce à l’argent de la famille de Takayoshi Oshima pour peser aujourd’hui plus de 500 millions de dollars et se poser en concurrent de sociétés comme Cisco, Foundry Networks ou Extreme Networks.

Allied Telesis a toujours été un outsider dans le monde des réseaux informatiques en proposant des produits simples d’emploi, robustes et à un prix très concurrentiel. Et étonnamment la stratégie de l’entreprise n’a pas changé depuis ses origines.

Ainsi à l’occasion de ses 20 ans, célébrés en grandes pompes , le constructeur a lancé de nouveaux châssis de niveau 3, les modèles X908 afin de proposer une alternative plus économique aux solutions commercialisées par Cisco, Extreme Networks ou Foundry Networks.

Ces châssis de 8 emplacements peuvent êtres interconnectés entre eux via des liens à 40 Gbits/s pour créer une alternative aux châssis coûteux de cœurs de réseaux. Ainsi jusqu’à 4 châssis x908 peuvent êtres empilés afin de gérer 336 ports Gigabit Ethernet dans un stack ou 28 ports de 10 Gigabit Ethernet. « Ces produits sont compatibles IPv6, PoE et peuvent concentrer un grand nombre de liens 10 Gigabits. Ils sont parfaits pour créer un cœur de réseau d’entreprise redondant et peuvent s’intégrer dans une architecture multi constructeurs» a expliqué Allan Miller, directeur du laboratoire Allied Telesis. Le constructeur a également présenté trois commutateurs empilables 1 Gigabit de niveau 2 dont deux modèles de 24 ports et un modèle de 48 ports. Six équipement peuvent êtres reliés sur une même pile.

Toujours dans cette optique, le constructeur lance la gamme 8000GS, la version Gigabit des modèles 8000S: trois commutateurs empilables de 1 Gigabit de niveau 2 (deux modèles de 24 ports et un modèle de 48 ports).

Ces commutateurs peuvent êtres interconnectés pour créer une pile de six équipements.

Un partenariat avec IBM IGS

L’ambition du constructeur ne s’arrête pas au marché entreprise, car hormis les nouveautés produits, la plus grande annonce de ces derniers mois est peut-être celle de la signature l’année dernière d’un partenariat avec IBM Global Services) formalisé en mai 2007. Elle concerne le marché opérateur. Cet accord signé avec IBM devrait permettre à Allied Telesis d’entrer dans la cour des grands.

photos_allied_telesyn_01022008_img_3198.jpg

« Allied Telesis est désormais le fournisseur réseau privilégié d’IBM pour les solutions d’aggrégation IP de nouvelle génération, Big Blue ayant un accord avec Cisco et Juniper pour le cœur de réseau. Nous allons allier les produits d’Allied à l’activité conseil d’IBM pour proposer une offre globale» a assuré Rami Houbby, responsable des partenariats et de la stratégie d’Allied Telesis.

C’est une consécration pour la société. Cela devrait lui permettre de renforcer sa présence sur le marché des solutions d’accès haut débit « triple play » auprès des opérateurs et des fournisseurs d’accès à Internet.

Le marché opérateur représente désormais environ 20% du chiffre d’affaires d’Allied Telesis contre 10% en 2005. L’entreprise a réussi à s’imposer face aux équipementiers chinois avec sa plate-forme d’accès multiservices iMAP IP/Ethernet.

« Notre modèle repose sur l’intégration plus rapide des nouvelles technologies développées par les fournisseurs de composants. Nous réussissons face aux chinois car nous intégrons les technologies plus rapidement» nous a confié Takayoshi Oshima, le fondateur de l’entreprise. Une stratégie gagnante qui requiert un investissement important en R&D. Le groupe dispose aujourd’hui de nombreux centres de recherche et a notamment créé deux nouveaux centres en 2002 à Raleigh aux Etats-Unis et à Milan en Italie. Étonnamment aucun centre de R&D n’a été crée en Chine, une décision dont les équipementiers européens comme Alcatel devraient peut-être s’inspirer… «Nos ingénieurs sont au Japon, aux Etats-Unis ou en Europe car il est plus difficile de travailler avec les ingénieurs chinois » nous a confié Takayoshi Oshima.

Allied Telesis a donc réussi à combiner recherche de haut niveau et coûts économiques. Comme quoi c’est encore possible. Un exemple pour ses concurrents européens…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur