Télégrammes : AlphaGo en catimini, Intel Compute Card très IoT, Netgear lance un Bug Bounty, La vie sociale d’Obama compilée

Business IntelligenceData & StockageM2MPolitique de sécuritéPoste de travailRéseauxSécurité
0 1 Donnez votre avis

Pendant que Trump conteste les rapports des services de renseignements et Manuel Valls a été forcé d’utiliser le 49.3, pas de contraintes ni de contestations pour lire les télégrammes du soir.

AlphaGo bat en douce le 1er joueur mondial. La solution d’intelligence artificielle développée par DeepMind, filiale de Google, pour se confronter aux maîtres de Go, a évolué. Et elle s’est améliorée explique Demis Hassabis, le patron de DeepMind. Il a discrètement testé cette dernière version sur des sites où se rencontrent des maîtres de Go (Tygem et FoxGo) dont le champion du monde actuel, le chinois Ke Jie. Jouant sous deux pseudonymes différents (Master et Magister) pendant plus d’une semaine, il a gagné 50 parties dont 2 manches contre Ke Jie et d’autres  champions comme Park Jung-hwan (Corée du Sud), Gu Li (Chine) et Iyama Yuta (Japon). Des victoires non homologuées, mais qui montre que l’intelligence artificielle progresse.

La Compute Card d’Intel, une extension pour l’IoT. La firme de Santa Clara a présenté au CES sa Compute Card, une extension de son micro-PC le Compute Stick. Mais là s’arrête la filiation, la Compute Card n’est pas un PC d’appoint, mais une unité informatique complète dédiée aux machines industrielles, aux frigos, téléviseurs… bref aux objets connectés. De format PC Card,  elle mesure  9,5 cm x 5,5 cm pour 5 mm d’épaisseur et dispose de sa propre connectique (une extension de l’USB-C). A l’intérieur, on retrouve un processeur Kaby Lake, du WiFi, du Bluetooth, une puce graphique, de la RAM et du stockage flash. Intel a annoncé au CES des partenariats pour accueillir cette Compute Card. Parmi eux, il y a Sharp, Foxconn, HP, Dell, Lenovo.

Netgear lance un Bug Bounty. Face à la recrudescence des failles découvertes par des chercheurs sur des routeurs de la firme, Netgear a décidé de créer un programme de chasse aux bugs. L’équipementier a ouvert ce concours sur la plateforme Bugcrowd. Les primes s’étalent de 150 dollars pour une redirection ouverte à 15 000 dollars  pour un accès non autorisé aux fichiers vidéos de l’ensemble des clients dans le stockage Cloud Netgear. Même tarif pour un accès à distance d’un routeur ou pour un accès aux vidéos en live. La semaine dernière un chercheur a découvert des failles dans un routeur Netgear, que le constructeur n’avait toujours pas corrigées.

Les publications sociales d’Obama archivées sur un site unique. Réunir dans une unique archive tout ce qu’un président d’Etat a publié sur le Net au cours de son mandat. C’est l’ambition du projet Archive Social de la Maison Blanche sous la mandature Obama. A l’heure où le 44e président des Etats-Unis s’apprête à passer le relais, les services de l’administration ont réuni sur ce site l’ensemble des publications envoyées par Barack Obama lui-même (@POTUS) et le personnel de la Maison Blanche (@WhiteHouse, @NSC44…) sur Instagram, Twitter, Flickr, Facebook, Google+ et Pinterest tout au long de ses deux mandats présidentiels. Soit plus de 250 000 messages, photos et vidéos publiés par une centaine de comptes officiels. Les recherches s’effectuent par mots clés avec la possibilité de filtrer par média sociaux et date. Des opérateurs (AND, OR…) permettent d’affiner la recherche. « Le contenu de cette archive est mis à disposition dans l’intérêt de la préservation historique et de la transparence », justifie en exergue la page du site. Un moyen de graver dans le marbre numérique l’action de Barack Obama que son successeur Donald Trump pourrait s’acharner à détruire ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur