Alterway passe sous la coupe d’Econocom

ProjetsSécuritéSSII
Rachat, acquisition © Estima - Fotolia.com
11 44 Donnez votre avis

La société de services en logiciels libres Alterway entre dans le groupe Econocom. Ce dernier multiplie les rachats en Europe pour atteindre les 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires d’ici à 2 ans.

Econocom devient l’actionnaire majoritaire d’Alterway, société de services spécialisée en Open Source. Le montant de l’investissement de la SSII n’a pas été dévoilé, mais Econocom s’adjuge les deux-tiers du capital. Créé il y a 8 ans, Alter Way affichait un chiffre d’affaires de 11 millions d’euros en 2014, pour un effectif de 120 personnes. « Econocom est plus qu’un investisseur, c’est un partenaire industriel qui va nous accompagner dans nos acquisitions et nous ouvrir la porte des grands comptes », assure Véronique Torner, co-fondatrice et présidente d’Alter Way.

Cet investissement d’Econocom a été annoncé ce matin, aux côtés d’autres opérations du même type. La SSII (plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 8 500 personnes) a ainsi récemment racheté l’intégralité du Nordiste Norcod (un spécialiste des solutions autour des codes à barre, 12 millions de chiffres d’affaires), mis la main sur Nexica (un hébergeur espagnol, 8,6 millions d’euros CA) ou pris 70 % de Bizmatica (un acteur des services en Italie, 12 millions d’euros de CA). « Le groupe entend privilégier les acquisitions de taille moyenne laissant une large place à l’entreprenariat. Les sociétés dans lesquelles le groupe choisit d’investir seront dotées d’une réelle autonomie avec des managers dirigeants qui détiendront une part de leur capital », assure Econocom dans un communiqué. La société explique cibler des rachats dans les domaines de la sécurité, des applications Internet et mobiles, des plates-formes Cloud, du conseil en infrastructures et réseaux et de l’e-santé. Et ce dans 4 pays : Benelux, Espagne, France et Italie.

Les rachats ne sont pas terminés

Deux des dernières acquisitions sont réalisées par le biais de Digital Dimension, la structure montée par Econocom en association avec Georges Croix, l’ex-patron de Prosodie, pour proposer des solutions autour du Cloud. Signalons qu’Econocom annonce également la création d’une nouvelle structure gravitant autour du groupe : Digital Security, entité spécialisée dans la sécurité dont Econocom détiendra 55 % du capital. Elle hébergera un CERT dédié à la sécurité des objets connectés. Il y a quelques semaines, la SSII avait également mis la main sur Clesys, société spécialisée sur le créneau de la sécurité.

Pour financer ses investissements, la SSII compte sur sa trésorerie (106 millions fin 2014) et sur l’émission d’obligations, opération finalisée fin mai 2015. Le groupe prévoit de dépenser encore entre 150 et 200 millions d’euros en rachats d’ici à 2017, échéance de son plan Mutation. Ce dernier prévoit d’amener Econocom à 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires, pour un résultat opérationnel de 150 millions d’euros.

Selon les derniers classements de Pierre Audoin Consultants, Econocom était la 10ème SSII de l’Hexagone en 2014. La société est entrée dans le classement à la faveur du rachat de Steria par Sopra.

A lire aussi :

Econocom dépassera les 2 milliards de CA grâce à Osiatis
SSII en France : les gagnants et perdants de 2014

crédit photo © Estima – Fotolia.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur