Altice pourrait racheter le fixe résidentiel de Verizon aux Etats-Unis

OperateursProjetsRégulationsRéseaux
1 0 Donnez votre avis

Selon un rapport de Citigroup, Altice pourrait poursuivre sa conquête du marché américain avec l’activité câble de Verizon. Jusqu’à présent, c’est plutôt le rachat du câblo Cablevision qui était évoqué.

A défaut de Time Warner Cable, finalement acquis par Charter Communications, Altice pourrait jeter son dévolu sur l’activité résidentielle de Verizon Communications qui, à travers sa marque FiOS, propose des services d’accès Internet et de télévision câblée. C’est du moins ce qui ressort d’un rapport de Citigroup sur lequel Investors.com a mis la main. Récemment, les spéculations portaient néanmoins plutôt sur une acquisition du câble-opérateur Cablevision Systems par la holding de Patrick Drahi.

Mais le groupe bancaire a une analyse différente du marché. « Alors que la presse fait état de l’acquisition prochaine de Cablevision par Altice, nous pensons que l’acquisition de l’activité fixe locale de Verizon (à l’exclusion des activités entreprises et PME stratégiques) est plus probable », estime Michael Rollins, analyste de Citigroup, dans le rapport cité par notre confrère américain. Et d’estimer à 34 milliards de dollars la valeur de la branche des services résidentiels de Verizon, qui couvre 17 millions de résidences.

Consolidation du marché

Altice ne fait en effet pas mystère de ses ambitions américaines. Le mois dernier, la maison mère de Numericable-SFR en France ou encore Portugal Telecom (dont l’acquisition définitive a été finalisée le 2 juin dernier), posait le pied aux Etats-Unis en rachetant Sunddenlink. Le dirigeant de la holding, Dexter Goei, annonçait alors : « notre investissement dans Suddenlink, le premier dans le secteur du câble aux États-Unis, ouvre une voie industrielle et stratégique attrayante pour Altice aux États-Unis, l’un des plus grands et des plus dynamiques marchés des communications dans le monde ». Quelques jours plus tard, les rumeurs prêtaient à Patrick Drahi son intérêt pour Time Warner Cable (TWC), ambition qu’il dit avoir finalement abandonnée plus par le manque de capacité managériale pour intégrer plus de 70 000 salariés que par l’investissement nécessaire. Charter va débourser 78,7 milliards de dollars pour mettre la main sur TWC.

De son côté, Verizon se séparait, pour 10,54 milliards de dollars, de ses activités câble en Californie, Floride et au Texas à Frontier Communications. Le deuxième opérateur mobile du pays pourrait donc poursuivre dans la voie de la vente d’actifs, tout en proposant 4,4 milliards pour les contenus d’AOL. Parallèlement, le Wall Street Journal annonce que les discussions entre Dish Network et T-Mobile ont repris. Le câblo Dish s’était manifesté l’année dernière alors que Free avait lancé une offre d’achat sur le quatrième opérateur mobile américain avant de finalement jeter l’éponge face aux hésitations de son actionnaire majoritaire Deutsche Telekom. La consolidation du marché des télécoms américain est assurément en marche.


Lire également

Classement Forbes : la fortune de Patrick Drahi bondit et surpasse Xavier Niel
Numericable-SFR : « Aucun impayé» selon Patrick Drahi
Numericable a fait un « reset » de SFR, dénoncent les syndicats

Crédit photo : 360b / Shutterstock.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur