Amazon va embaucher 100 000 personnes aux États-Unis

GouvernanceRégulations

Le géant du e-commerce Amazon va passer de 180 000 salariés américains à plus de 280 000 d’ici mi-2018. Des personnes chargées de la logistique, mais aussi des services IT et Cloud de la firme.

Les critiques de Donald Trump envers les multinationales continuent à porter leurs fruits. C’est en effet aujourd’hui au tour d’Amazon d’annoncer le recrutement de nombreux salariés aux États-Unis.

100 000 emplois devraient être créés par le géant du e-commerce sur le sol américain au cours des 18 prochains mois. Les effectifs de la société aux US devraient ainsi passer de 180 000 à plus de 280 000 personnes d’ici mi-2018.

« Ces nouveaux emplois s’adressent aux personnes de tous types d’expérience, d’éducation et de niveaux de compétences, et ce à travers l’ensemble du pays. Des ingénieurs et des développeurs de logiciels, à ceux qui recherchent des postes d’un plus faible niveau et de la formation en cours d’emploi, » précise Amazon dans son communiqué.

Retour annoncé du protectionnisme ?

Une partie de l’activité de la firme peut facilement être relocalisée aux US : le Cloud et les services web. Pour le reste, c’est-à-dire la vente en ligne proprement dite, la firme compte sur un coup de boost sur le marché domestique américain. Le troisième en volume dans le monde et le premier en valeur.

De fait, Donald Trump menace également les sociétés étrangères, en particulier chinoises, qu’il promet de bouter hors des frontières des États-Unis (ou du moins de les freiner). De quoi laisser le champ libre aux acteurs locaux, comme Amazon. Et de relancer par la même occasion une nouvelle ère de protectionnisme économique.

À lire aussi :
Amazon a cartonné sur Noël avec ses dispositifs Alexa
Tablettes : Apple et Samsung dépriment, Amazon et Huawei jubilent
Amazon et Google lancés dans la course aux 1000 dollars par action

Crédit photo : © Ken Wolter – Shutterstock.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur