Amazon Web Services renforce la sécurité de ses services Cloud

Bases de donnéesCloudData & StockageIAASPAAS
AWS
5 32 Donnez votre avis

Amazon protège mieux les instances EC2 contre les effets des ajustements automatiques de puissance et livre une base de données chiffrée de bout en bout en AES-256.

Deux nouveautés sont aujourd’hui présentées sur le Cloud d’Amazon, les AWS (Amazon Web Services).

La firme propose tout d’abord une fonctionnalité de protection des instances pour sa solution IaaS EC2. Avec le ‘scaling’ automatique des instances, il est possible d’attribuer plus ou moins de machines virtuelles à une application, suivant la charge constatée, et ce sans intervention de la part de la DSI.

Toutefois, toutes les instances ne peuvent pas forcément être déconnectées de façon automatique. Certaines sont dédiées à des tâches spécifiques (nœud maitre d’un cluster Hadoop par exemple), ou longues. Amazon propose de les mettre à l’abri via le « Scale In Protection ». En quelques clics une instance est protégée contre les effets de l’Auto Scaling.

Chiffrement exhaustif pour Aurora

Autre nouveauté, le chiffrement s’invite sur Aurora, la base de données d’Amazon, proposée au sein du service RDS. Cette offre, compatible avec MySQL, peut ainsi maintenant être chiffrée globalement en AES-256. Une avancée qui touche la base de données elle-même, mais aussi les logs, snapshots, backups et répliques.

Notez que cette fonctionnalité ne peut être choisie que lors de la création d’une nouvelle instance Aurora. Elle ne peut être activée sur une instance en cours de fonctionnement. Les flux de données entrant et sortant sont tous chiffrés par défaut (et dans tous les cas), précise par ailleurs Amazon.

À lire aussi :
Amazon quintuple ses profits sur le Cloud AWS
Avec AWS IoT, Amazon jette un pont entre objets et applications
Amazon intègre un service de moteur de recherche à son Cloud AWS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur