Amazon finalise Aurora, son alternative Cloud à MySQL

Bases de donnéesCloudData & StockageIAASLogicielsOpen Source
Crédit photo : © Julien Eichinger - Fotolia.com
6 10 1 commentaire

Mieux adaptée que MySQL au monde du Cloud Computing, la solution de gestion de bases de données Amazon Aurora sort aujourd’hui de sa phase de test.

En novembre 2014, Amazon levait le voile sur Aurora, une solution de bases de données compatible avec MySQL, mais adaptée spécifiquement au monde du Cloud Computing. Un candidat de choix pour les Amazon Web Services (voir à ce propos notre article « Avec Aurora, Amazon défie Oracle sur les databases MySQL dans le Cloud »).

Amazon annonce aujourd’hui qu’Aurora sort de sa phase de test et devient accessible dans les datacenters américains et européens de la firme. Les autres zones seront couvertes ultérieurement. Notez que plus d’un millier de testeurs se sont fait la main sur cette solution depuis sa présentation fin 2014.

Aurora permet de stocker des bases de données allant jusqu’à 64 To, avec des performances maximales de 500.000 lectures par seconde pour 100.000 écritures par seconde. L’objectif fixé par la firme est de proposer un rapport performances sur coût 5 fois supérieur à celui des offres concurrentes.

Migration assurée depuis MySQL

Cinq solutions de bases de données sont dorénavant accessibles au sein de l’Amazon Relational Database Service (RDS) : Aurora, MySQL, Oracle, PostgreSQL et SQL Server.

Il est à noter que la migration d’Amazon RDS pour MySQL vers Aurora pourra être dans la plupart des cas réalisée automatiquement, la firme ayant pris soin d’assurer un niveau de compatibilité suffisant entre les deux offres.

À lire aussi :
Croissance de +80 % pour Amazon Web Services
Amazon Web Services fait les yeux doux aux développeurs
Amazon Web Services intègre Spark à son offre Cloud Hadoop

Crédit photo : © Julien Eichinger – Fotolia.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur