Amazon installe ses services Cloud en Corée du Sud

CloudDatacenters
7 2 Donnez votre avis

Un nouveau datacenter AWS est accessible en Corée du Sud, à Séoul. Le cinquième en zone Asie-Pacifique.

Amazon vient d’annoncer l’ouverture d’un nouveau datacenter AWS en Corée du Sud, à Séoul. Une région stratégique de la zone Asie-Pacifique.

Les multinationales pourront héberger leurs services Cloud au plus près du public coréen, et les sociétés locales – comme Samsung, qui utilise les AWS – pourront réduire fortement leurs temps de latence.

À ce jour, Amazon dispose de 32 points de présence répartis dans 12 régions :

  • USA Est – Virginie du Nord
  • USA Ouest – Californie du Nord
  • USA Ouest – Oregon
  • GovCloud – USA
  • Amérique du Sud – São Paulo
  • Europe – Francfort
  • Europe – Irlande
  • Asie-Pacifique – Pékin
  • Asie-Pacifique – Séoul
  • Asie-Pacifique – Singapour
  • Asie-Pacifique – Sydney
  • Asie-Pacifique – Tokyo

D’autres implantations sont d’ores et déjà programmées : Ohio (USA Est), Inde (Asie-Pacifique), puis, plus tard dans l’année, Londres (Europe) et Ningxia en Chine (Asie-Pacifique).

La Chine, toujours aussi difficile d’accès

Il convient de noter les difficultés que rencontre la firme pour adresser le marché chinois. Elle passe par des partenaires locaux pour y parvenir, comme nombre d’autres multinationales américaines.

Quant aux clients, ils doivent disposer d’un compte spécifique pour pouvoir utiliser les ressources du datacenter de Pékin. Une situation qui pourrait potentiellement s’assouplir avec l’entrée en lice du datacenter installé dans la région autonome de Ningxia.

À lire aussi :
Amazon quintuple ses profits sur le Cloud AWS
Objets connectés : AWS IoT sort de sa phase de test
Corée, Inde et États-Unis, cibles des prochains datacenters Amazon

Crédit photo : © Asharkyu – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur