Amazon planche sur un Office 365 et G Suite killer

BureautiqueCloudCollaborationDSILogicielsProjets

Et si Amazon de jetait dans le bain des solutions de bureautique et de productivité. Des rumeurs lui prêtent l’intention de développer sa propre suite pour concurrencer Microsoft Office et Google G Suite.

Selon The Information, Amazon plancherait sur le développement de sa propre suite bureautique et de productivité. Concrètement, cette suite serait un moyen d’étendre les solutions existantes, le service de messagerie et de calendrier WorkMail et celui de stockage de fichiers WorkDocs.

Parmi les extensions à prévoir, le webzine évoque le développement d’un éditeur de texte et d’un tableur à la sauce Word et Excel. Des sources proches du dossier parlent également de l’intégration de Chime, l’application de vidéo-conférence, au sein de la future suite.

L’objectif est clair : offrir aux clients d’AWS une suite bureautique et de productivité face aux deux mastodontes du marché, Office 365 de Microsoft et G Suite de Google. Si Amazon veut se faire une place sur ce marché, la route va être longue et difficile. Ainsi, la firme va devoir répondre aux critiques reçues ces deux dernières années sur la lenteur de la livraison de ses mises à jour par rapport à ses rivaux.

Une optimisation du Cloud et de HTML5

Pour se démarquer de la concurrence, Amazon table sur sa force et sa maîtrise du Cloud.  A cette fin, la future suite bureautique pourrait intégrer le service AppStream d’AWS. Cette solution permet de diffuser n’importe quelle application de bureau vers différents types d’appareils (tablette, smartphone,… ) compatibles HTML5 et disposant d’un navigateur web.

Toutes les applications tournant sur AppStream sont basées sur le Cloud, elles ne nécessitent ni puissance de traitement sur les périphériques cibles, ni stockage. Ce dernier est fourni par Amazon. Par ailleurs, la société américaine devrait tirer parti d’autres services de sa filiale Cloud pour les adjoindre à sa suite de productivité et faire la différence avec ses deux concurrents, Office 365 et G Suite.

La question du tarif sera également importante pour gagner rapidement des parts de marché. Car cette activité est lucrative pour les poids lourds du secteur. Ainsi,  Microsoft affiche 23,1 millions d’abonnés à Office 365 et des revenus en hausse de 5% sur cette activité, à 7 milliards de dollars (en intégrant Dynamics 365).

A lire aussi :

Office 365 moins cher qu’une suite bureautique Open Source ?

Google intègre une solution de programmation low-code dans sa G Suite


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur