AMD dynamise les performances du tableur de LibreOffice

BureautiqueLogicielsOpen Source
Performance des réseaux mobiles
4 11 Donnez votre avis

Lors de calculs lourds, le module Calc de LibreOffice pourra maintenant exploiter un GPU pour accélérer ses tâches d’un facteur pouvant atteindre les fois 500.

L’utilisation d’un tableur peut mener à l’exécution d’une masse de calculs complexes par le processeur. Un phénomène qui est bien pris en compte par la suite bureautique LibreOffice, plutôt performante dans ce domaine.

AMD vient prêter main-forte à la communauté des développeurs Open Source, avec la possibilité d’accélérer les temps de calcul via l’utilisation du GPU. Les résultats sont impressionnants, mais aussi logiques, les tableaux appliquant en général les mêmes calculs à un large ensemble de données, chose aisément parallélisable. Ainsi, sur un fichier comprenant 31 600 mesures, l’exploitation de l’OpenCL permet d’accélérer le temps de calcul d’un facteur de fois 524.

Les tests ont été effectués sur un PC pourvu d’un AMD A10 7800, une puce quadricœur cadencée à 3,5 GHz, assistée d’un GPU Radeon R7 comprenant 512 cœurs à 720 MHz. C’est ce GPU intégré qui est ici exploité. Notez que l’accélération apportée par AMD au module Calc de LibreOffice sera accessible sur toute machine équipée d’une carte graphique compatible OpenCL. A priori, la prochaine version de LibreOffice (la 4.4.5) devrait proposer ce support OpenCL en standard.

Favoriser les APU d’AMD

« AMD n’est pas entièrement altruiste. Les processeurs AMD sont examinés et évalués en fonction de leurs performances. Il est dans notre intérêt de s’assurer que les choses fonctionnent vraiment rapidement sur du matériel AMD », reconnait Jim Trudeau, en charge de la sensibilisation des développeurs chez AMD.

Les processeurs AMD se font en effet régulièrement tailler des croupières par les puces d’Intel dans les benchmarks. La réponse de la firme consiste à rapprocher de plus en plus étroitement CPU et GPU au sein d’un même ensemble, capable de réaliser des calculs parallèles à la vitesse de l’éclair. C’est la stratégie Fusion, concrétisée au sein des APU du constructeur. Reste que les logiciels doivent être optimisés pour tirer parti de ce surcroît de puissance. Un mouvement auquel AMD participe, en mettant la main à la pâte afin d’aider les développeurs à franchir ce cap.

Avec ce premier résultat dans le monde de la bureautique, AMD redonne de l’intérêt à ses processeurs pour ceux qui travaillent sur des tableaux de grande taille. Les décideurs souhaitant réaliser des analyses sophistiquées, par exemple.

À lire aussi :
Design soigné et code stabilisé pour LibreOffice 4.4
LibreOffice se rapproche de l’Open Source Business Alliance
LibreOffice 4.3 améliore l’interopérabilité avec Microsoft Office

Crédit photo : © iQoncept – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur