Android regagne du terrain aux Etats-Unis grâce au Galaxy S6

MobilitéSmartphones
4 1 Donnez votre avis

Le Galaxy S6 de Samsung se classe parmi les trois meilleures ventes de smartphones outre Atlantique, selon Kantar World Panel.

Alors qu’il reculait sur le marché américain en début d’année, Android a repris du poil de la bête. Fin mai 2015, la part des ventes de smartphones de l’OS de Google s’élevait à 64,9% du marché, rapporte Kantar World Panel. Contre 62,1% un an plus tôt (pour une période courant de mars à mai).

Un regain notamment dû au succès du Samsung Galaxy S6. « Le premier mois complet de ventes de la Galaxy S6 a permis à Samsung de reprendre la tête du marché aux États-Unis et d’accroître sa part des ventes Android », déclare l’analyste de Kantar Carolina Milanesi. La part de Samsung est passée de 52% fin avril à 55% fin mai outre Atlantique. Le S6 s’y inscrit désormais comme le troisième téléphone le plus vendu derrière l’iPhone 6 et le Galaxy S5.

Si le S6 permet à Android de regagner du terrain sur le marché américain, il n’en va pas de même en Europe et en Chine. Sur le Vieux continent, la demande se tourne principalement autour du dernier opus d’Apple. L’iPhone 6 est particulièrement sollicité au Royaume-Uni, en Allemagne et en Italie, des pays où iOS gagne respectivement 7,4 points, 5 points et 1,2 point d’une année à l’autre. La France et l’Espagne restent d’avides supporters d’Android (+3,2 et +2,1 points respectivement). Au total, la part de l’OS mobile d’Apple s’élève à 18,7 % (contre 13,6% un an plus tôt), contre 70,8 % (73,7% précédemment) pour son principal concurrent dans l’Europe des cinq. On notera également la progression non négligeable de Windows qui gagne 1,5 point à 9,5% du marché.

Apple continue sa percée en Chine

Apple a également réussi son pari en Chine. La part d’iOS s’est envolée à 21,5 % fin mai contre 15% en 2014. Néanmoins, Cupertino doit batailler ferme avec deux autres acteurs Android très dynamiques : Xiaomi et Huawei. « Dans la Chine urbaine, la course à deux chevaux est devenu une course à trois chevaux : le leader du marché Apple, maintenant suivi par le numéro deux Huawei, et Xiaomi, à la troisième place, se trouvent tous à 0,5 point d’écart en parts de marché », commente Tamsin Timpson, spécialiste du marché asiatique chez Kantar.

Cependant, les publics visés sont distincts. Un tiers (7%) des ventes d’iPhone se concentrent dans les 4 principales métropoles chinoises alors qu’elles ne représentent que 2% des ventes chez Xiaomi. Huawei, de son côté, vise une population aux revenus plus modestes puisque 39% de ses ventes touchent des consommateurs bénéficiant de moins de 2000 yuan de salaire mensuel (moins de 300 euros). La répartition des rôles est-elle appelée à se maintenir longtemps sur le plus grand marché mondial des smartphones ?


Lire également
Android recule en Europe, mais monte aux Etats-Unis
Un smartphone Android en approche chez BlackBerry ?
Test du Galaxy S6 : Samsung passe un cap

crédit photo © imtmphoto – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur