Les annonces d’Apple laissent les investisseurs de marbre

MacMobilitéPoste de travailSmartphonesTablettes
Apple Store Chine
4 2 Donnez votre avis

L’iPhone 6s, l’iPad Pro et l’Apple TV de nouvelle génération n’ont pas convaincu la Bourse de New York, qui craint toujours les retombées de la crise chinoise.

Apple annonçait mercredi la sortie des iPhone 6s et 6s Plus, de l’iPad Pro et d’une nouvelle génération de l’Apple TV. Voir à ce propos nos articles : « Apple iPhone 6s et 6s Plus : tout est mieux, sauf les prix », « L’iPad Pro d’Apple fait enfin Surface en images » et « La nouvelle Apple TV : aussi pour les entreprises ? ».

Ces nouveautés n’ont pas impressionné le Nasdaq. Mercredi, l’action Apple démarrait la journée à 113,76 dollars, pour finir en baisse en fin de séance à 110,15 dollars. Soit une chute de 1,92 % par rapport au 112,31 dollars de la veille. Hier, l’action se rattrapait en reprenant 2,20 %, à 112,57 dollars. Nous restons loin des pointes à plus de 130 dollars atteintes cette année.

Le problème pour Apple, c’est la crise chinoise. Le constructeur cartonne en Chine et pourrait donc souffrir des difficultés que traverse aujourd’hui le pays (voir « L’action Apple malmenée en bourse, sur fond de crise chinoise »). L’annonce autour des iPhone 6s n’a pas réussi à rassurer les investisseurs. Certes ce smartphone propose de multiples améliorations, mais la rupture n’est pas assez nette avec l’iPhone 6.

Une vraie opportunité en entreprise

Les investisseurs oublient toutefois un peu rapidement que la Chine n’est pas le seul levier de croissance d’Apple. Ainsi, la firme est en train de se (re)faire une place en entreprise, avec des accords de partenariat majeurs signés avec IBM et Cisco.

Et dans ce domaine, l’iPad Pro n’est pas qu’une bête copie de la Surface de Microsoft, mais bel et bien le vaisseau amiral de la flotte Apple pour conquérir les entreprises.

À lire aussi :
Mac at Work : IBM veut faire une place aux Mac d’Apple en entreprise
Apple et Cisco s’allient autour des iPhone et iPad en entreprise
Apple adopte Windows 10 dans ses Mac


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur