L’Anssi recrute 100 experts d’ici 2017, des développeurs aux juristes

DéveloppeursPolitique de sécuritéProjetsRégulationsSécurité
4 61 Donnez votre avis

L’Anssi, autorité nationale de cybersécurité et cyberdéfense, prévoit de passer de 500 à 600 agents dans les deux ans à venir. Des profils techniques et plus généralistes sont ciblés.

Le renforcement des moyens humains dédiés à la sécurité nationale se concrétise. Pour accompagner son développement, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) va recruter 100 experts supplémentaires et passer de 500 à 600 agents d’ici 2017. Les postes à pourvoir le sont « dans toutes les familles de métiers » employées par l’Agence, explique l’autorité de défense et sécurité des SI qui a refondu, pour l’occasion, la page recrutement de son site. Une suite des annonces en matière de stratégie sur la cybersécurité présentée par le Premier Ministre, le 16 octobre dernier. Un des axes porte sur la réponse à apporter aux menaces. « Cela signifie donner des moyens et des compétences notamment à l’ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information, NDLR) dont les effectifs passeront à 600 en 2017 », a expliqué Manuel Valls.

Les offres s’adressent aux jeunes diplômés comme aux professionnels plus expérimentés, et ce à différents niveaux de responsabilité. Les profils techniques (informaticiens, ingénieurs, développeurs, architectes…) sont recherchés, ainsi que les profils plus généralistes (chargé(e) de communication, relations internationales, questions juridiques, relations avec l’industrie, partenariats régionaux, etc.).

L’Anssi présente la diversité de ses métiers dans une vidéo et fait également campagne sur son compte Twitter (@ANSSI_FR). Elle veut attirer des talents prêts à participer « à une mission capitale, d’actualité et porteuse de grandes responsabilités dans un monde où la cybersécurité est devenue l’affaire de tous », selon les termes du directeur général de l’Agence, Guillaume Poupard.

Ce dernier à l’occasion des Assises de la sécurité, s’était par ailleurs interrogé sur l’évolution de l’ANSSI et de sa taille en particulier. « En arrivant à 700 personnes, il faudra probablement se poser la question de la suite et de l’évolution de l’ANSSI » avouait-il. A suivre…

Lire aussi :

Assises de la sécurité 2015 : L’Anssi couve les OIV
L’Anssi met son nez dans la sécurité des grandes entreprises

crédit photo © alphaspirit / shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur