Antoine Darodes prend les commandes de l’Agence du numérique

FibreGestion des réseauxGouvernanceLegislationOperateursRégulationsRéseaux
2 3 Donnez votre avis

Ancien responsable du Plan France Très Haut Débit, Antoine Darodes élargit ses fonctions autour de la French Tech et des usages citoyens du numérique au sein de la nouvelle Agence éponyme.

L’Agence du numérique a été créée dans l’objectif de mutualiser les activités de la Mission France très haut débit, de la délégation aux usages de l’Internet (DUI) et de celles du programme French Tech de soutient du développement des start-up françaises. Annoncée par Emmanuel Macron (ministre de l’Economie) et la secrétaire d’État au Numérique Axelle Lemaire, l’Agence avait officiellement ouvert ses portes le 3 février dernier. Sauf qu’elle ne disposait jusqu’alors d’aucun capitaine à la manoeuvre.

C’est désormais chose faite. Antoine Darodes vient d’être nommé directeur de l’Agence du numérique par les deux membres du gouvernement précédemment cités, indique ITespresso.fr. Jusqu’ici, on connaissait l’homme pour la qualité de son travail sur le Plan France Très Haut Débit qu’il pilotait depuis novembre 2012 dans le cadre de la Mission Très Haut Débit. Ce normalien passé par l’Autorité de la concurrence (en 2004) et l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, en 2009) aura principalement pour objectifs de mettre en place les actions nécessaires au développement de l’initiative French Tech dans les territoires et à l’international et assurer l’engagement des territoires et des opérateurs dans le déploiement du très haut débit en France.

Opérationnelle à l’automne

Il devra également faire en sorte de positionner l’Agence comme une interlocutrice privilégiée pour le dialogue entre les collectivités et les services de l’Etat. Un Comité d’orientation sera créé et ses membres nommés prochainement. Enfin, le premier directeur de cette nouvelle agence devra définir les actions prioritaires en matière de soutien aux usages numériques en regard des dispositifs déjà existants à travers la diffusion des outils auprès des citoyens.

La première mission d’Antoine Darode sera donc de définir l’organisation et le fonctionnement adéquat de l’Agence du numérique afin de la rendre pleinement opérationnelle dès cet automne en regard des missions qui lui incombe désormais. Eté studieux en perspective pour le nouveau responsable.


Lire également
La réforme territoriale brouille l’action numérique des collectivités locales
AFNUM : les industriels du numérique réunis sur fond de convergence
La modernisation de l’État sera numérique ou ne sera pas

crédit photo © Arcep

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur