APIs automatisées, intégration de GitHub: IBM roi du développement

CloudDéveloppeursLogicielsMiddlewareProjets
3 113 Donnez votre avis

Simplifier le développement hybride nécessite une collaboration de type DevOps, et plus de simplicité pour intégrer des API aux origines variées. Réponses d’IBM avec ses offres connect et GitHub Enterprise intégré à Bluemix

Si créer de nouveaux frameworks plus réactifs et dynamiques en combinant des APIs devient une nécessité, il reste essentiel de continuer à utiliser certaines fonctions existantes, ou d’ouvrir de nouvelles fonctions aux applications traditionnelles. L’économie des API se doit en effet d’adresser ces deux besoins indissociables. IBM se positionne toujours plus fermement comme un acteur majeur, en simplifiant drastiquement l’intégration en milieu hybride. Les années de développement autour de WebSphere n’y sont certainement pas pour rien.

Des connexions tous azimuts pour de l’hybride débridé

Marie Wieck, IBM
Marie Wieck, IBM

Plusieurs annonces d’offres “connect” pour le Cloud, sensées faciliter la découverte et l’utilisation de données, de systèmes transactionnels et des applications existantes pour une utilisation en mode Cloud.

« Les entreprises peinent à accéder aux applications et aux données sur site, pour libérer tout ce potentiel,» explique Marie Wieck, directrice générale Cloud Application Services chez IBM. « Avec ces offres connect, IBM souhaite simplifier fortement la tâche du développeur pour lui permettre de découvrir et de réutiliser simplement toute cette puissance.»
IBM rappelle que WebSphere connect est utilisable en mode Cloud ou sur site, favorisant déjà l’intégration “sans couture” en environnement hybride.

Outre Websphere connect plusieurs solutions complètent le portefeuille API d’IBM :

– Avec le service API connect toute partie du système d’information peut être publiée sous forme d’API, et donc découverte, appelée et utilisée par ou via le cloud. La solution facilite la création automatisée d’APIs, la découverte simplifiée d’applications de bases de données et l’accès en self-service de ces APIs par des développeurs internes ou externes. Le tout avec la sécurité et la gouvernance nécessaire

– le SaaS IBM App connect offre lui des centaines d’intégrations prédéfinies vers le cloud et les applications traditionnelles généralement non IBM. «Certes nos concurrents comme Azure proposent aussi des intégrations en mode hybride, mais uniquement de leur environnement cloud vers leur environnement on premise. Ce qui n’est pas le cas chez IBM,» souligne-t-on chez IBM.

– Le nouveau service Message connect apporte à Bluemix la connexion vers les services de messages de type MQ Series très présents dans les applications d’entreprise, mais aussi aux formats de messages ouverts comme Apache Kafka.

– Le promoteur du mainframe se devait d’annoncer IBM z/OS connect, capable de générer des APIs et des interfaces RESTFul pour toutes les applications s’exécutant sous des environnements System z.

Surfant sur le succès de la technologie Blockchain (sur laquelle repose par exemple les bitcoins) de plus en plus populaire dans les milieux financiers, Big Blue lance le service de protection chiffrée et distribuée WebSphere Blockchain connect.

S’il convient de saluer ces multiples initiatives, on peine à comprendre la cohérence globale de l’offre. Surtout lorsque l’on sait que Bluemix dispose déjà de son API Management Service épaulé par Secure Gateway. Tout cela étant encore tout neuf, parions qu’IBM répondra rapidement… en intégrant l’ensembl?

Partenariat avec GitHub pour favoriser l’émergence du DevOps

Répondant aux attentes des entreprises de développement collaboratif de type DevOps, avec suivi du code et partage des connaissances, IBM a noué un accord avec GitHub afin d’intégrer la version Entreprise du logiciel très populaire à son PaaS Bluemix.

« Les entreprises rencontrent un problème avec le GitHub public, car elles ne souhaitent pas forcément partager leur code avec la terre entière,» souligne Robert Leblanc, senior vice-président Cloud chez IBM. « Désormais, non seulement la version Enterprise est intégrée à Bluemix, mais ce dernier est aussi disponible depuis un an en instance privée sur le Cloud IBM (Bluemix Dedicated), ou en instance locale sur le site du client (Bluemix Local, voir notre article).

Une caractéristique essentielle pour des environnements hybrides.» Ces “instances locales” (et pas des logiciels autonomes installés) permettent à IBM de les maintenir à jour au même titre que sur propre PaaS Bluemix dans ses datacenters. Il est vrai que GitHub Enterprise est déjà disponible sous AWS et Azure, mais pas sous forme d’instances locales, ou du moins pas encore.

L’éditeur rappelle que GitHub Enterprise rejoindra les outils DevOps de son PaaS Bluemix, offrant déjà l’accès à plus de “140 API et services IOT, cognitives (Watson) et de multiples et nouvelles sources de données” pour faciliter encore le développement agile.

Enfin, IBM annonce la future intégration de technologie de “scanning de sécurité” pour le service Bluemix GitHub Enterprise afin de détecter des vulnérabilités dans le code. Très belle valeur ajoutée, en effet!

A lire aussi :

IBM place Swift d’Apple sur le Cloud et titille AWS Lambda

IBM et VMware pactisent sur le cloud hybride


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur