Apple : 40 ans d’innovations et de bouleversements

MacMobilitéPoste de travailProjetsSmartphones
2 19 Donnez votre avis

En quatre décennies, Apple a contribué à la démocratisation de l’informatique personnelle, bouleversé l’industrie musicale et rebattu les cartes du marché des téléphones et OS mobiles. Mais n’a pas connu que des succès.

Créée le 1er avril 1976 par feu Steve Jobs, Steve Wozniak et Ronald Wayne, Apple Inc., la firme de Cupertino, célèbre ce vendredi ses 40 ans. En quatre décennies, l’entreprise américaine devenue multinationale a dynamisé l’informatique personnelle et imposé son modèle à d’autres industries (musique, téléphonie mobile). La marque fait des millions d’adeptes et séduit les marchés (le titre de première capitalisation boursière mondiale lui a été ravi par Google en février 2016).

« Si Intel a été essentiel pour les semiconducteurs et IBM pour le PC, Apple a eu la plus grande influence sur le plus large éventail d’appareils électroniques grand public », a indiqué à l’AFP Tim Bajarin, analyste chez Creative Strategies. « Apple a défini le mode de vie moderne lié à Internet », a-t-il ajouté. De l’iPhone à l’iPad, la firme de Cupertino a redistribué les cartes et a bouleversé des modèles économiques. Souvenons nous, par exemple, de l’arrivée de l’iPhone qui a modifié les relations entre constructeurs et opérateurs de téléphonie mobile. Apple réclamait le reversement d’une taxe de 25% pour que les opérateurs puissent vendre le smartphone vedette. Et l’App Store a mis un coup d’arrêt à la création de portails mobiles dédiés par les opérateurs.

De même, l’iPad a trouvé sa place rapidement, y compris dans le monde professionnel. Plusieurs anecdotes montrent des changements dans les rapports entretenus entre les commerciaux et les clients. Dans la banque, avec une tablette, un conseiller peut engager le dialogue côte à côte avec son client, plutôt que face à face. Dans l’industrie automobile, des concessionnaires ont remarqué qu’en dotant leurs vendeurs de tablettes et en réalisant la négociation devant la voiture, le client prenait plus d’options. Les exemples sont multiples, et témoignent des bouleversements engendrés par ces technologies poussées par Apple.

Pour autant, comme toutes les sociétés, Apple a subi des échecs dans le lancement de certains produits comme l’Apple III ou le Macintosh portable. Quant à l’ancêtre de l’iPad, le Newton lancé en 1993, il n’a pas eu de succès et a été abandonné en 1998. Cela n’a pas empêché Apple de rebondir.

Apple en 15 dates clés

1977 : lancement de l’Apple II, ordinateur personnel produit en grande série.
1980 : Apple entre en Bourse.
1984 : le Macintosh, avec sa souris et son lecteur de disques, est lancé.
1985 : Steve Jobs quitte le groupe. L’univers PC, rival du Mac, monte en puissance.
1997 : Steve Jobs reprend les commandes d’Apple, Microsoft y investit 150 millions de dollars.
1998 : l’iMac est lancé à 1300 dollars, et sa version portable, l’iBook, suivra en 1999.
1999 : le système d’exploitation Mac OS X est commercialisé.
2001 : l’iPod est commercialisé au prix de 399 dollars.
2003 : la plateforme d’achat de musique iTunes bouleverse l’industrie.
2007 : l’iPhone déboule sur le marché des téléphones mobiles.
2008 : le Mac Book Air est lancé.
2010 : arrivée de la tablette iPad.
2011 : Tim Cook devient CEO, Steve Jobs décède en octobre. Apple lance Siri et le service iCloud.
2014 : Apple acquiert Beats pour 3 milliards de dollars.
2016 : Apple s’oppose au FBI sur le chiffrement et lance l’iPhone SE.

Lire aussi :

Résultats Apple : bénéfice record, ralentissement attendu sur les iPhone
10 questions sur les iPhone 6s et 6s Plus (quiz)
L’histoire des ordinateurs Apple en 20 questions (quiz)

crédit photo © NorGal / Shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur