Apple affûte ses armes pour devenir opérateur mobile

4GMobilitéOperateursProjetsRéseaux
Apple Store 5e avenue
3 9 Donnez votre avis

Apple discute avec les opérateurs mobiles aux Etats-Unis et en Europe pour lancer son propre service de téléphonie.

Apple est en discussion avec les opérateurs américains et européens pour lancer son propre service de téléphonie et data mobiles en tant que MVNO (opérateur de réseau mobile virtuel), rapporte Business Insider. Apple pourrait exploiter les infrastructures de plusieurs d’entre eux pour proposer les services les plus en adéquation avec les besoins des utilisateurs. Ces derniers n’auraient alors qu’un seul interlocuteur : la firme de Cupertino dont ils glisseraient la SIM dédiée dans leurs smartphone (reste à savoir si l’offre sera réservée exclusivement aux iPhone ou bien à l’ensemble des téléphones mobiles).

Le constructeur de l’iPhone a déjà montré ses ambitions pour le secteur des télécoms. L’année dernière, il lançait l’Apple SIM. Exclusivement dédiée aux iPad Air 2 et Mini 3 4G, la puce dédiée permet à l’utilisateur de choisir un forfait mobile data parmi les offres de quatre opérateurs (le britannique Everything Everywhere (désormais propriété de BT) et les Américains AT&T, Sprint et T-Mobile). Cette carte SIM propriétaire s’inscrit comme une première incursion dans le monde des télécoms qui pourrait à terme permettre à Cupertino de couper le cordon entre l’utilisateur et son opérateur d’origine.

Pas avant 5 ans

Mais rien ne presse visiblement. Apple qui discute depuis des années déjà avec l’industrie des télécoms pour poser un pied dans la place pourrait mettre encore des années avant de lancer son offre. Business Insider rapporte que Cupertino pourrait affiner ses plans pendant 5 ans encore avant de devenir MVNO. Il entend notamment maîtriser plusieurs services internes dont iCloud Voicemail, un service chargé de retranscrire les messages téléphoniques vocaux stockés chez l’opérateur du client en utilisant l’assistant vocal Siri. Le service de récupération des messages, dont le test vient tout juste de démarrer, pourrait ainsi faciliter la rupture du lien entre ses futurs clients mobiles et leurs opérateurs actuels.

Apple n’est pas le seul constructeur à vouloir s’inviter aux côtés des opérateurs télécoms, si ce n’est à leur place. Google a, de son côté, officialisé son statut de MVNO en lançant, en avril dernier, le Project Fi. Pour l’heure limité au seul territoire américain et au smartphone Nexus 6, Project Fi automatise les connexions entre les réseaux de Sprint et Verizon selon les services les mieux appropriés pour l’utilisateur (y compris sur les réseaux Wifi des opérateurs). Si Google a su convaincre deux partenaires aux États-Unis, il restera à vérifier la capacité d’Apple à en faire autant… au risque de reléguer les opérateurs d’infrastructure à de simples fournisseurs de tuyaux de communication sans valeur ajoutée.


Lire également
Quel avenir pour les MVNO en France ?
Google bientôt opérateur mobile planétaire ?
MWC 2015 : Panasonic devient MVNO pour objets connectés


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur