Apple dépose la marque PowerBook. Pour quoi faire ?

MacPoste de travail

La marque PowerBook vient d’être déposée par Apple. Il semble toutefois peu probable qu’elle soit exploitée au sein de nouveaux produits.

Apple vient d’enregistrer la marque PowerBook. Un produit qui a fini sa carrière en 2006, pour être remplacé par les MacBook à base de processeurs Intel. Doit-on en déduire que la mythique gamme d’ordinateurs portables d’Apple fera prochainement son retour ?

Rien n’est moins sûr. Si l’arrivée future d’un ARMBook n’est pas à proscrire, celle d’un PowerBook (sur base POWER donc) semble impossible. Reste que le nom a bel et bien été déposé récemment par Apple, et ce au niveau mondial.

Power = AMD ?

Il apparaît que la firme de Cupertino tend à revenir aux sources concernant ses noms de produits. La nouvelle version de l’iPad Air est ainsi sobrement appelée iPad. Et il se murmure que l’édition spéciale de l’iPhone 8 prévue pour les dix ans du smartphone s’appellerait tout simplement iPhone.

iPhone, iPhone Pro, iPad, iPad Pro, MacBook, MacBook Pro, Mac, Mac Pro. Voilà ce qui semble se dessiner dans les futures gammes Apple. Avec, comme systèmes d’exploitation, des offres aux noms là aussi alignés : iOS, macOS, tvOS et watchOS.

Difficile de trouver une place ici au retour de la gamme PowerBook. L’adoption de puces AMD comprenant des CPU Zen et des GPU Vega pourrait éventuellement justifier le retour de l’appellation Power. Au sein d’une nouvelle gamme de stations de travail mobiles ultrapuissantes par exemple. Cette hypothèse reste toutefois peu probable.

À lire aussi :

Les MacBook Pro 2017 « Kaby Lake » dévoilés par macOS 10.12.4
Apple pourrait équiper ses MacBook Pro 2017 de processeurs AMD
Apple veut mettre des puces ARM dans ses MacBook x86


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur