Apple envisage de recharger les iPhone en WiFi

MobilitéProjetsSmartphonesTablettesWifi

Apple a déposé un brevet qui spécifie une technologie permettant de recharger les smartphones à partir des liaisons sans fil du Wifi ou des réseaux mobiles.

La recharge sans fil de smartphones et autres appareils électroniques est aujourd’hui une réalité grâce aux normes de transmission d’énergie par induction magnétique dont l’emblématique Qi poussé par le Wireless Power Consortium (WPC). Il suffit de déposer le téléphone sur le chargeur, un tapis ou autre réceptacle de transmission, sans avoir à connecter un câble au boîtier de l’appareil. Et d’attendre. Un confort d’usage appréciable. Mais Apple semble vouloir aller plus loin encore à travers une technologie qui viserait à faire oublier le besoin de recharger son smartphone, sa tablette ou sa montre connectée.

L’Office américain des brevets (US Patent Office) vient de valider et rendre public un brevet déposé par la firme de Cupertino en octobre 2015. Le document décrit un système qui permettrait de recharger les appareils électroniques à partir des signaux sans fil émis par les routeurs. Ou comment faire le plein de sa batterie à l’aide du Wifi tout en continuant à l’utiliser en mobilité.

Recharge en mobilité

La technologie s’appuierait sur une double polarisation et des antennes à double fréquence pour localiser l’appareil à recharger afin de concentrer le signal. L’énergie serait transférée à travers des fréquences hertziennes actuellement utilisées par l’industrie mobile (de 700 à 2 700 MHz), le Wifi 2,4 et 5 GHz) et les ondes millimétriques de la future 5G (10 à 400 GHz). On peut donc penser que la recharge pourrait se faire en intérieur mais aussi en extérieur. Dans tous les cas, cette technologie d’induction serait compatible avec les terminaux mobiles courants.

apple patent electromagnétique

Connu pour son goût du secret, Apple n’a évidemment pas communiqué sur ses intentions autour de ce brevet. Rappelons néanmoins que Cupertino a, l’année dernière, cessé le développement de ses routeurs Airport qui utilisent une technologie de concentration du signal (beamforming) évoquée dans le brevet en question. Il se pourrait donc bien que ce soit aujourd’hui un projet mort-né.

Problème de continuité du signal

D’autant que la firme n’est pas le seul acteur à s’intéresser à ce mode de recharge sans fil. L’Université de Washington a également développé un moyen d’utiliser la diffusion hertzienne de contenus pour recharger les appareils qui les reçoivent. Les chercheurs butent néanmoins sur la problématique de discontinuité du signal propre à technologie IP qui fait chuter la charge.

Ce qui n’empêche pas les recherches autour des technologies de recharge sans fils de se multiplier, notamment en direction des véhicules électriques. Des entreprises comme WiTricity, Energous ou uBeam ont fait des démonstrations de recharge sans fil. Et Apple n’a certainement pas abandonné l’idée de marquer le secteur de son empreinte alors que la firme a adhéré au WPC.


Lire également
La recharge sans fil en approche sur les iPhone d’Apple
Recharge sans fil : Microsoft et Samsung prennent position pour Qi
Recharge sans fil : croissance exponentielle attendue dans les 4 ans

Photo credit : Janitors via Visual Hunt /  CC BY

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur