Apple pourrait ouvrir sa propre usine de production d’écrans OLED

MobilitéSmartphones

Après des rumeurs de sortie retardée de l’iPhone 8, le premier à adopter un écran OLED, Apple achète des machines de production de ces composants. Pour se lancer en propre dans la fabrication d’écrans ?

Quelques jours après des rumeurs évoquant un éventuel retard dans le lancement de l’iPhone 8 – le premier smartphone d’Apple qui doit être équipé d’écrans OLED -, d’autres informations de presse affirment que Cupertino a acheté des machines de production permettant de fabriquer ses propres écrans OLED. Apple envisagerait d’ouvrir, à Taïwan, une unité de production afin de diminuer sa dépendance à des fournisseurs tiers.

L’assemblage du premier iPhone à base d’écran OLED a été confié à Foxconn, sur la base d’écrans produits par Samsung, qui semble être le seul fournisseur de ces composants pour le futur iPhone 8. Plus tôt cette année, un contrat entre la firme californienne et le géant coréen – par ailleurs concurrents sur le marché des smartphones – a été évoqué ; il porterait sur 70 millions d’écrans OLED. Samsung, qui utilise déjà ce type d’écrans sur ses terminaux Galaxy, est réputé disposer de la technologie la plus avancée en la matière à ce jour.

Une arme pour redresser les marges

Les investissements que réalise Apple dans des machines de production (dont des équipements de dépôts de vapeurs chimiques du Coréen Sunic) constituent aussi un avertissement pour LG, qui aurait pu être la seconde source d’approvisionnement de Cupertino. Également impliqué dans la production d’écrans OLED, cette autre firme coréenne a indiqué, en mai dernier, investir 3,5 milliards de dollars dans une ligne de fabrication dédiée à ces composants, qui doit être opérationnelle en 2018.

Même si l’éventuelle future usine d’Apple ne sera évidemment pas prête pour livrer dans les mois qui viennent les chaînes de montage du futur iPhone 8, elle pourrait donner à Cupertino des armes dans la négociation avec des fournisseurs comme Samsung et potentiellement LG. Un argument de poids pour une firme qui livre 50 millions de terminaux chaque trimestre et pour laquelle l’écran représente un poste de dépenses important (43 $ par exemple sur un iPhone 7, soit environ 20 % du coût de production). La fabrication en interne de certains composants contribuerait également à redresser les marges d’Apple, en déclin depuis 2013.

Ce serait également une manière de mieux gérer les risques liés à la production des iPhone. Tout récemment, le journal sinophone Economic Daily News indiquait que la sortie de l’iPhone 8 pourrait être décalée à novembre, voire décembre prochain. En cause précisément : des difficultés de production des écrans OLED retenus pour cette génération du smartphone marquant le 10ème anniversaire de la sortie de ce téléphone-ordinateur. Rappelons qu’Apple dévoile traditionnellement ses nouveautés les plus marquantes en septembre, lors de sa conférence de rentrée annuelle.

A lire aussi :

Résultats : Samsung pourrait dépasser Apple et Intel sur Q2 2017

Les Gafam à la rescousse d’Apple contre Qualcomm

L’iPhone 8 présenté en vidéo sur YouTube

Photo : Lester Balajadia / Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur