Apple décroche une autorisation de test de véhicules autonomes

GouvernanceRégulations
2 4 Donnez votre avis

Des véhicules autonomes seront mis à l’essai sur les routes californiennes par Apple. Des Apple Cars, ou des voitures proposées par d’autres constructeurs ?

Le Department of Motor Vehicles (DMV) de l’État de Californie vient d’accorder un droit de circulation pour les véhicules autonomes d’une nouvelle société : Apple. La firme pourra donc tester des véhicules autonomes sur les routes californiennes.

Apple se lancera-t-il ou non dans les voitures autonomes ? La rumeur est relancée. Il semblerait que la firme de Cupertino ne souhaite pas créer ses propres véhicules, mais s’orienterait vers le métier d’équipementier IT, en proposant ses technologies au sein de voitures autonomes tierces. Voir à ce propos notre précédent article « Apple met le contact sur les véhicules autonomes ».

Des tests très encadrés

La liste du DMV californien (accessible ici) rassemble de nombreux acteurs. Des constructeurs automobiles, bien entendu (BMW, Ford, General Motors, Honda, Mercedes Benz, Nissan, Subaru, Tesla, Volkswagen…), mais aussi des équipementiers (Bosh, Nvidia, Valeo) et quelques grands noms du monde IT, comme Baidu, Google… et Apple donc.

Les tests sont strictement encadrés, tout accident devant être signalé dans un délai de 10 jours ouvrés. À ce jour, 28 accidents ont été dénombrés, dont 23 signés par les véhicules de Google, lesquels sont très actifs sur les routes californiennes. Tout désengagement du système de conduite autonome se doit également d’être signalé.

À lire aussi :
Un centre d’essai français pour les véhicules autonomes
Nvidia Xavier, le chauffeur des voitures autonomes
Project Titan : l’Apple Car est en panne


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur