Apple met le contact sur les véhicules autonomes

Editeurs de logicielsProjets

La firme de Cupertino Apple veut placer son informatique dans les futurs véhicules autonomes et espère que de nouveaux constructeurs pourront apparaître.

Dans une lettre adressée à la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration), Apple dévoile ses ambitions dans le secteur des véhicules autonomes. La firme fait suite à la publication des règles proposées en la matière par l’administration.

« Apple utilise le machine learning pour rendre ses produits et services plus intelligents, plus intuitifs et plus personnels, explique Steve Kenner, directeur Product Integrity, Apple. La société s’investit massivement dans l’étude de l’apprentissage automatique et de l’automatisation, et est enthousiasmée par le potentiel des systèmes automatisés dans de nombreux domaines, y compris le transport. »

À défaut de proposer ses propres véhicules autonomes, Apple affiche donc son ambition de devenir un acteur de premier plan pour équiper ces voitures de nouvelle génération avec ses solutions IT.

Mettre fin aux exceptions accordées aux constructeurs historiques

La firme souhaite également que les acteurs historiques du secteur ne bénéficient plus d’avantages par rapport à de potentiels nouveaux arrivants. La firme souhaite ainsi probablement se laisser une porte ouverte en tant que constructeur à part entière.

« Afin de maximiser les avantages pour la sécurité des véhicules automatisés, d’encourager l’innovation et de promouvoir une concurrence loyale, les fabricants établis et les nouveaux entrants devraient être traités de manière égale. »

À lire aussi :
Un centre d’essai français pour les véhicules autonomes
Nvidia Xavier, le chauffeur des voitures autonomes
Project Titan : l’Apple Car est en panne

Crédit photo : © syda production – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur