Télégrammes : De l’argent frais pour Simplon.co, Mariage Orange et Bouygues le retour ?, Lloyds externalise son IT chez IBM, Le DG de Zayo part

ExternalisationMobilitéOperateursProjetsRégulationsRéseaux
0 0 Donnez votre avis

Moins cher que les costumes de François Fillon, les télégrammes du soir sont taillés pour une lecture optimale et gratuite.

Simplon.co lève 4,75 millions d’euros et sauve sa trésorerie. Simplon.co, école de code au modèle solidaire (qui a pour but de donner une seconde chance aux élèves en difficulté), a levé 4,75 millions d’euros auprès de la Caisse des Dépôts et d’un pool d’investisseurs afin d’éponger ses dettes. Dans Les Echos, le président de la start-up reconnaît que la structure n’était pas loin de ne plus pouvoir payer les salaires de ses 76 employés. Simplon.co espère rebondir en privilégiant le chiffre d’affaires venant de la vente de formations, des subventions et du mécénat. La structure entend doubler son produit d’exploitation cette année en atteignant 6 millions d’euros. Aujourd’hui, 40% du produit d’exploitation est généré par le chiffre d’affaires, une part que l’école veut porter à 70% d’ici deux ans. (Avec Esteban Martin-Fréour).

Orange et Bouygues Telecom, la consolidation de retour ? Une information publiée par La Lettre de l’Expansion laissait à penser que les deux opérateurs avaient repris des discussions pour une éventuelle consolidation dans le secteur des télécoms. Stéphane Richard et Martin Bouygues se seraient rencontrés au début du mois de mars et seraient parvenus à un accord sur « des modalités financières convenant aux deux parties, autour d’une valorisation de Bouygues Télécom du même niveau que lors des négociations de l’an dernier (environ 10 milliards d’euros) ». Oui mais voilà, l’étincelle a fait pshitt aujourd’hui avec le démenti de Bouygues Telecom. L’opérateur conteste « catégoriquement l’existence de discussions avec d’autres opérateurs en vue d’une consolidation du marché français des télécoms ».

La Lloyds va externaliser son IT chez IBM. De sources syndicales, l’établissement financier va passer un contrat sur 7 ans prévoyant l’externalisation d’une grande partie de son IT et la bascule de près de 2000 salariés chez Big Blue. Le montant de l’opération est estimé à 1,3 milliard de livres sterling (1,6 million d’euros). Llyods Union Trade, le syndicat, dénonce cet accord comme une restructuration prévoyant de réduire les coûts de l’ordre de 760 millions de livre sterling. Les plateformes Windows, Unix, Linux et IBM I-Series vont être outsourcées à IBM. Cela comprend aussi 2000 des 3200 applications de la banque. En début d’année, la Lloyds a été victime d’une cyberattaque importante et inquiète le syndicat sur le transfert de compétences en matière de sécurité à un tiers.

Florian du Boÿs quitte Zayo France. Fondateur en 2003 de Neo Telecom, l’opérateur français revendu au groupe américain Zayo en 2014, Florian du Boÿs a décidé d’en quitter la direction générale. Non pas sur un coup de tête ou un désaccord, officiellement, mais pour se concentrer pleinement sur le développement de son nouveau projet Impala Avenir. Depuis trois ans, ce fond de dotation entend soutenir, avec des partenaires locaux, des microprojets d’entrepreneuriat social et d’autonomisation de personnes en situation de grande précarité en Haïti, en Afrique Subsaharienne mais aussi en France. Florian du Boÿs s’attachera à convaincre les entreprises IT et télécoms du territoire national de contribuer à son projet afin de lutter contre la malnutrition ou le paludisme, par exemple. Une quinzaine de dossiers ont été retenus. Impala Avenir entend également financer des projets solidaires en France destinés aux jeunes, aux familles monoparentales et aux sans-abris. Aucun successeur n’a été désigné pour l’heure sur la filiale française.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur