ARM ne détrône pas l’architecture x86, selon Linus Torvalds

ComposantsPoste de travail
0 3 Donnez votre avis

Linus Torvalds, le créateur du noyau Linux, préfère l’architecture x86 à ARM. Selon lui, l’étendue et l’ouverture de l’écosystème matériel formé autour de x86 restent inégalés.

Lors de la récente conférence Linaro Connect de Las Vegas, Linus Torvalds a indiqué préférer l’architecture x86 à ARM. Selon le créateur du noyau Linux, l’ouverture et l’étendue de l’écosystème matériel (PC) formé autour de x86 sont inégalées. Alors que l’écosystème ARM reste fragmenté.

« Le jeu d’instructions et le noyau du CPU ne sont pas très importants », a déclaré Torvalds. « C’est un facteur sur lequel les gens ont tendance à se fixer, mais […] ce qui importe c’est l’infrastructure disponible autour du jeu d’instructions. Et x86 fournit cette infrastructure, à plusieurs niveaux », a-t-il déclaré.

ARM plus mobile

Certes, les puces ARM dominent dans le mobile, un marché lui-même dominé par Android, l’OS de Google basé sur Linux. Mais, selon Torvalds, « ARM reste une plateforme matérielle peu agréable à utiliser ». Il a ajouté, fin septembre, que les développements pour ARM se font le plus souvent sur un PC équipé de puces x86, qu’elles soient produites par Intel ou AMD. Aux yeux de l’informaticien américano-finlandais, ARM ne peut l’emporter tant que ses promoteurs ne proposeront pas une plateforme que les développeurs voudront utiliser pour leurs machines principales.

Enfin, si Linux Torvalds reconnaît les mérites du nano-ordinateur à processeur ARM Raspberry Pi, il le qualifie de « jouet ». Torvalds a tenu des propos similaires concernant l’Internet des objets, et a déclaré que la plupart des très petits appareils connectés ont tendance à être verrouillés. « Si vous faites quelque chose de vraiment petit, comme des capteurs, vous n’avez pas besoin de Linux », disait-il au printemps dernier lors d’une autre conférence : Embedded Linux de la Fondation Linux.

Lire aussi :

L’architecture ARM prend pied dans la stratégie d’Intel
Ubuntu et OpenSUSE pensent à abandonner les puces x86 32 bits
Puces serveurs x86, Power et ARM: qui sont les plus puissantes ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur