ARM s’attaque au marché de l’automobile

ComposantsMobilitéPoste de travailSécurité

AMR annonce le Mali-C71, un composant dédié au traitement d’images dans les solutions de sécurité pour l’automobile. Le Britannique entend ainsi s’ouvrir les portes d’un nouveau marché.

Avec la multiplication des solutions informatiques embarquées, le secteur de l’automobile constitue un marché prometteur pour les fournisseurs de composants électroniques. Une opportunité de développement que ARM n’a pas l’intention de laisser passer. La société britannique qui conçoit des architectures processeurs réputés à faible consommation (par rapport au x86), particulièrement en direction des smartphones, vient d’annoncer un nouveau composant : le Mali-C71.

Mis au point en collaboration avec les équipes de Apical, société spécialisée dans le traitement d’image en mobilité acquise il y a bientôt un an, le Mali-C71 s’inscrit comme le premier SoC (System on a Chip) de traitement d’image de la firme dédié aux caméras embarquées dans les véhicules. « Le Mali-C71 a été entièrement conçu pour les SoC ADAS (Advanced Driver Assistance Systems) répondant aux besoins de l’automobile tels que l’ajustement à l’éclairage et les conditions météorologiques difficiles », indique Tim Ramsdale, directeur Imagerie et Vision chez ARM.

Gérer une dizaine de caméras simultanément

Concrètement, le composant sera en mesure de gérer les flux d’images de plusieurs caméras simultanément et les périphériques d’affichage afférents (les rétroviseurs, notamment). Ce qui nécessite un traitement parallèle massif des données. « Un objectif insaisissable sur un seul SoC jusqu’à aujourd’hui », assure le responsable sur le blog de la firme britannique. Il faut en effet savoir que, à l’avenir, les véhicules pourront embarquer une douzaine de caméras et capteurs pour répondre aux normes de sécurité des applications ADAS, comme le remplacement des rétroviseurs, les systèmes anti-assoupissement du conducteur ou la protection des piétons. Autant de dispositifs qui nécessitent un traitement rapide, pour ne pas dire instantané, des données recueillies par les capteurs visant à convertir l’état brut des pixels captés dans un format d’affichage standard et facilement exploitable sur un écran.

A gauche, rendu sans traitement dynamique de luminosité, à droite avec, permet de distinguer les piétons dans la pénombre.
A gauche, rendu sans traitement dynamique de luminosité. A droite le traitement permet de distinguer les piétons dans la pénombre.

Le Mali-C71 assure notamment un traitement de l’image en UWDR (ultra-wide dynamic range) dans une dynamique de luminosité sur 24 niveaux qui améliore la qualité et va même jusqu’à percevoir ce que l’œil humain peine à distinguer dans des conditions extrêmes de pénombre, selon ARM. De plus, pour répondre aux normes de sécurité de l’industrie (ISO26262, ASIL D et IEC 61508, SIL3), le composant électronique embarque plus de 300 circuits dédiés à la détection d’anomalies sur la route (obstacles, piétons…) opérant dans des temps de latence réduits.

Simplifier l’intégration du calcul d’image

Outre le design de son processeur, la filiale de Softbank fournit la suite logicielle pour exploiter le traitement de l’image, gérer le fonctionnement des capteurs, assurer le calcul automatique de la balance des blancs et de l’exposition. Objectif d’ARM : se positionner comme un fournisseur de solutions pour les équipementiers automobiles. Autrement dit, le Britannique entend simplifier la façon dont les fabricants intégreront la partie traitement d’images dans leurs composants électroniques dédiés aux systèmes de sécurité pour l’automobile. Partenaire de longue date d’Apical, le fournisseur de capteurs d’image HDR OmniVision figure parmi les premiers clients d’ARM sur ce qui constitue, pour ce dernier, un nouveau marché certainement aussi prometteur que celui des smartphones.


Lire également :

Avec DynamIQ, ARM proposera des puces plus flexibles et intelligentes
Pour son Cloud, Microsoft met ARM en concurrence avec le x86
Nvidia dynamise son offre embarquée ARM Jetson TX pour l’IA

crédit photo © vichie81 – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur